Fabienne Carat : "J'ai tout fait et je fais encore tout pour avancer, être heureuse et surtout rendre les gens heureux"

La comédienne Fabienne Carat, qui vient de sortir son livre "Danse avec la vie" (co-écrit avec la journaliste Isabelle Dhombres, aux éditions Michel Lafon), était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 juin dans "Le 10h - midi".

Fabienne Carat, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Fabienne Carat : "Je ne voulais pas me retourner à 40 ans et ne pas avoir tout tenté pour vivre mes rêves"

Fabienne Carat publie à 40 ans sa biographie dans le livre "Danse avec la vie", co-écrit avec la journaliste Isabelle Dhombres, est sorti le 28 mai dernier. "J'avais envie de raconter cette moitié de vie ! Je m'étais fixée cette espèce de 'target' quand je suis arrivée à Paris, explique-t-elle à Valérie Expert et Gilles Ganzmann. Je ne voulais pas me retourner à 40 ans et ne pas avoir tout tenté pour vivre mes rêves, confie-t-elle. J'avais trouvé la force et le courage de partir, parce qu'il en faut et à 40 ans, un petit bilan s'impose. Je me suis retournée et je me suis dit 'je n'en suis pas encore là où je veux, mais en tout cas j'ai tout fait et je fais encore tout pour avancer, être heureuse et surtout rendre les gens heureux'. Je me rends compte de plus en plus avec évidence que c'est ma motivation dans mon métier, que ce soit à travers le one woman show, à travers des rôles", affirme-t-elle.

 

Dans son livre, Fabienne Carat raconte que depuis l'âge de 11 ans, elle voulait être comédienne. "Quand j'étais plus petite, je voulais être sur scène, chanter, danser, mais ce n'était pas très clair dans ma tête, se souvient-elle. Ça l'est devenu avec les cours de théâtre au collège. En France, on nous incite à choisir et nous enfermer dans des cases, estime-t-elle, c'est pour ça qu'aujourd'hui je me considère comme interprète, quel que soit le moyen de faire passer une émotion ou de faire du bien aux gens, peu importe que ce soit en chantant, en dansant, en jouant sur scène derrière une caméra".

 

"Je suis très heureuse sans enfant"

"En écrivant, on peut transmettre des choses, mais je ne pensais pas que ça pouvait être à ce point-là ! J'ai des retours de jeunes qui ont vécu des expériences similaires, ça permet de libérer des paroles et j'en suis très touchée. Beaucoup expliquent souffrir de l'isolement, ce thème revient énormément, souligne Fabienne Carat. Les souffrances pendant les stages reviennent beaucoup aussi. J'ai fait des lives tous les jeudis soir de 19h à 10h pour leur permettre d'échanger avec moi, j'essaie de leur donner des petites clés en toute modestie. La maltraitante également, surtout à l'époque du collège. Ils ont envie de parler de tous ces thèmes dans lesquels ils se retrouvent".

Dans le livre, Fabienne Carat revient sur cet enfant qu'elle n'arrive pas à avoir : "je n'ai jamais souffert de ne pas avoir d'enfant, assure-t-elle néanmoins. Peut-être un peu aujourd'hui, car l'âge avançant je me pose des questions. Mais je n'ai jamais eu le temps d'avoir un enfant, ce n'est jamais venu naturellement et ça ne viendra pas naturellement, confie-t-elle. Je suis très heureuse sans enfant : j'adore les enfants, dans l'idéal, j'en aurais un mais il faut s'arrêter pour ça, il faut prendre le temps. Pour moi, avoir un enfant c'est presque donner sa vie et ses nuits !" .

 

Les tournages de la série "Plus belle la vie" ont repris. "On a été très contents de se retrouver, on a respecté toutes les règles d'hygiène, on gardait les distances de sécurité, les masques qu'on enlevait qu'au dernier moment pour tourner, il n'y avait pas de contact autre qu'avec les yeux et les paroles. Pas de contacts, même pour les personnages amoureux !".

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !