Bruno Guillon : "La vedette d'un jeu reste le candidat et pas l'animateur !"

L’animateur de télévision Bruno Guillon était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 7 septembre dans "Le 10h - midi". Il revient sur l'émission "Chacun son Tour", le nouveau jeu qui remplace les "Z’amours" sur France 2, du lundi au vendredi.

L’animateur de télévision Bruno Guillon, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Bruno Guillon : "J'ai fini en larmes et avec un vrai pincement au coeur pour la dernière des Z'amours !"

Bruno Guillon présente le nouveau jeu de culture générale "Chacun son tour" du lundi au vendredi à 11h20 sur France 2, à la place de la célèbre émission "les Z'amours", diffusée pendant plus de 26 ans. "J'ai eu un gros pincement au cœur pour la dernière des Z'amours !, confie l'animateur. C'est pour ça que j'avais trouvé une petite astuce pour dire au revoir après 20 années d'émission, je savais que sur la dernière ligne droite, l'émotion prendrait le dessus : j'ai écrit au revoir sur des panneaux, car le point commun de tous les animateurs qui ont présenté les Z'amours, c'étaient les cartons. Mais j'ai fini en larmes et avec un vrai pincement au cœur !"

Pour lui, la fin des Z'amours n'est "ni une bonne, ni une mauvaise décision. On est dans une volonté de modernité. France 2 a prouvé historiquement qu'en révolutionnant ses après-midis, elle avait fait un bon choix puisque France 2 les après-midis cartonne, ils ont pris le parti de faire la même chose le matin. Et je serais mal placé pour me plaindre, parce que j'ai eu la chance de pouvoir dire au revoir aux téléspectateurs de l'émission que je présentais avant et de conserver la tranche, se réjouit l'animateur. Pour lui, France Télévisions a tendance à avoir un coup d'avance".

"On m'a annoncé en avance le fait que les Z'amours allaient s'arrêter, explique-t-il. Il y avait plusieurs possibilités de jeux, j'avais fait les pilotes des trois jeux susceptibles de remplacer les Z'amours, j'attendais la décision finale et quel que soit le choix, j'aurais été content".

 

Bruno Guillon : "La vedette d'un jeu reste le candidat et pas l'animateur !"

"Chacun son tour" est un rendez-vous dans lequel trente candidats récurrents tentent chaque jour de remporter des cadeaux et une cagnotte. "Le fait que ce soient les mêmes qui reviennent, c'est ce que j'aime dans cette émission, assure Bruno Guillon. Au bout de trois ou quatre passages, on connaît un peu de la vie des candidats, et on peut rentrer dans une certaine connivence. Pour moi, la vedette d'un jeu reste le candidat et pas l'animateur ! On reste le paquet cadeau et le cadeau en lui-même, c'est le candidat".

Dans ce nouveau jeu, deux candidats, tirés au sort en début d'émission parmi un public composé de 30 participants, s'affrontent sur des questions de culture générale lors de duels. Trois matchs sont prévus par émission. À l’issue de chacun d'entre eux, le vainqueur du duel lance une boule sur un billard japonais, afin de déterminer son gain. "Le billard japonais est une piste un peu comme on aurait une piste de bowling, à l'extrémité de laquelle il y a plusieurs trous qui correspondent soit à des sommes d'argent, soit à des cadeaux, explique l'animateur. Les cadeaux peuvent être des voyages à l'autre bout du monde comme des coquetiers... À la finalité du jeu, il n'y a plus qu'un seul trou : le candidat joue pour tenter de tomber dans ce trou, la cagnotte est montée jusqu'à 9.000 euros lors du dernier enregistrement. Tant que les candidats ne font pas tomber cette cagnotte, ils ont la possibilité de revenir. Certains candidats peuvent rester 3 à 4 semaines".

 

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !