Noam Anouar : "J'ai voulu (...) rendre mon expérience profitable à tous"

Noam Anouar, lanceur d’alerte, ancien policier, auteur de "100 Conseils pour votre sécurité", aux éditions Talma, était l’invité d’André Bercoff le 26 novembre 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-14h, "Bercoff dans tous ses états".

Noam Anouar
Noam Anouar, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

"L'écriture de ce livre, à la base, a été une démarche politique", explique Noam Anouar. Mais, "ce livre parle de tout sauf de politique, parce qu’en fait, réduire l’insécurité, ce dont on discute tous les jours sur les plateaux télé, c'est le rôle des autorités publiques", explique l’ancien policier au micro de Sud Radio. "Vous, en tant que citoyen, lorsque vous êtes ciblé par la délinquance, quand vous êtes victime d’un acte de délinquance, vous êtes totalement impuissant", juge l’auteur de 100 Conseils pour votre sécurité.

"Je précise dans ce livre que la délinquance concernant les atteintes aux biens des personnes a baissé de 0,9% que le 14 juillet ou le premier janvier ; le soir du réveillon, on a brûlé 254 véhicules, soit 63 de moins que l’année précédente", ironise Noam Anouar. "Ce sont des choses qui nous échappent totalement et pourtant, c’est ce qu’on entend en continu sur les chaînes d’information", juge-t-il. "Dans ma seconde vie parce que je ne suis plus policier actuellement", explique Noam Anouar, "j’ai voulu faire quelque chose qui soit utile pour nos concitoyens. C’est-à-dire essayer de rendre mon expérience profitable à tous".

 

Noam Anouar : "Lorsqu'on vous invite à la confrontation, il faut prendre la fuite"

Pour les besoins de son livre, Noam Anouar a "réuni des responsables et des professionnels de la sécurité". "Je me suis basé aussi sur ma propre expérience et mes observations, et j’ai mis en place un manuel didactique qui est très simple à appréhender", explique-t-il. "Il s’adresse à tout le monde et permet à sa simple lecture de réduire les risques d'atteintes et la délinquance", juge l’ancien policier.

Pour Noam Anouar, "se défendre est le dernier recours". "C’est-à-dire que moi j’explique dans ce livre comment déjà on peut se préserver de la délinquance", explique l’auteur de 100 Conseils pour votre sécurité au micro de Sud Radio. "Avec beaucoup de recul, j’explique aux gens que dans une situation dans laquelle on vous invite à la confrontation si vous pouvez prendre la fuite, quitte à passer pour un lâche ou quoi que ce soit, il faut prendre la fuite", juge-t-il. "Si on vous insulte, il ne faut pas rentrer dans une confrontation dans laquelle on vous invite parce que c’est un piège qui vous est tendu", explique le lanceur d’alerte.

 

Quels sont les numéros d'urgence à utiliser lorsqu'on fait face à des agressions ?

"En fonction de qui vous êtes face à des agressions, il y a plusieurs façons de se comporter", explique Noam Anouar. Il refait ensuite "l’inventaire des numéros de téléphone d’urgence en expliquant ce qui équivaut à quoi". "Donc on a le 112 par exemple qui regroupe le 18 et le 17 mais le 18 et le 17 sont toujours actifs", explique-t-il. "Dans les transports, il y a également un numéro de téléphone qui concerne exclusivement les transports en commun et qui mobilise les deux services de sécurité, qui sont des services de police, de la RATP et de la SNCF, donc 3117", continue l’ancien policier. "Vous avez également un numéro sms qui vous permet, si les conditions et l’urgence l’exigent, de pouvoir passer une alerte de façon discrète par sms", ajoute Noam Anouar.

Dans 100 Conseils pour votre sécurité, "On explique également que si vous vous positionnez près de la sortie dans les rames de transports en commun, si vous téléphonez, si vous avez un collier en or, un bijou, quelque chose susceptible d'attiser la convoitise, les délinquants vont essayer de se positionner près des sorties et attendre le moment où les rames vont sonner, c’est-à-dire au moment où les portes vont se fermer, pour vous arracher votre bien et disparaître dans la foulée", explique l’ancien policier. "Quand on sait cela, au moment fatidique, on peut se dire, tiens il y a quelqu’un près de moi qui a une attitude suspecte, donc je vais faire attention", explique Noam Anouar.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !