Lisa, fauchée par un chauffard : "les victimes ne peuvent pas faire appel"

Fauchée à vélo par un conducteur sous cannabis, Lisa voit ce chauffard seulement condamné à porter un bracelet électronique.

chauffard
Six mois d'hôpital et d'innombrables blessures et fractures pour Lisa.

Lisa est toujours hospitalisée, six mois après avoir été fauchée à vélo par un chauffard en rentrant du travail. Il s’en sort avec le port d'un simple bracelet électronique.

Un chauffard sous l'emprise du cannabis

"En fait, le conducteur a franchi une ligne continue, explique-t-elle. Il a doublé en plein virage juste avant deux haricots. Il s’est retrouvé à contresens et m’a percutée de plein fouet. Il était sous l’emprise du cannabis, il en avait sur lui et venait de fumer un joint. Il a fini par l’avouer."

Cela fait maintenant six mois que Lisa vit ce cauchemar. "Au niveau physique j’ai eu de très nombreuses fractures. Une fracture ouverte de la jambe gauche, tibia et péroné, une atteinte à la jambe droite et aux ligaments croisés, une fracture du poignet gauche, une fracture de la main droite, de la clavicule, six fractures à la colonne vertébrale, des traumatismes dentaires, des plaies sur tout le corps." "Après un tel traumatisme, mon corps restera marqué à vie, confie la jeune femme de 32 ans. Avec ces blessures, cet homme a déjà écourté ma vie. J’ai l’impression d’avoir 85 ans. Comment vais-je vieillir ? Pourrais-je reprendre ma vie d’avant, devenir maman ? Ce qui est sûr, c'est que je ne guérirai pas et que j’aurai des séquelles."

 

Un appel réservé aux accusés

"C’est une torture autant sur le plan physique que psychologique. J’ai vécu un véritable cauchemar, alitée du jour au lendemain, souligne Lisa. Pour pouvoir ne serait-ce que redresser mon buste, je devais porter un corset qui m’immobilisait de la colonne jusqu’à ma tête, y compris ma mâchoire. J’ai passé de nombreuses semaines en fauteuil électrique. Aujourd’hui, je souffre toujours, les douleurs sont omniprésentes. J’ai toujours des cauchemars et je vis comme une handicapée. Mes journées se passent entre séances de rééducation, examens médicaux, consultations."

Le chauffard vient d’être condamné à 12 mois de prison, dont six mois fermes, à effectuer sous bracelet électronique. "Je l’ai uniquement vu à l’audience de la semaine dernière, explique Lisa. Un bracelet, c’est scandaleux, révoltant. Malgré toutes les infractions qu’il a commises, il n’a aucune amende. On a même appris ce jour-là, au procès, qu’il sera couvert pas son assurance." Va-t-elle faire appel ? "Justement, les victimes ne peuvent pas faire appel. L’appel est réservé aux accusés."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”