• Quelques initiatives insolites pour recycler les déchets

    Soumis par Jeremy Jeantet le Lundi 12 novembre 2018 à 10:17
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Les déchets posent de plus en plus de problèmes, mais, du coup, inspirent des solutions parfois étonnantes, comme ce bateau de luxe ou ce parfum à base de déchets, est-ce bien sérieux ?

    Ces déchets sont dramatiques quand on les retrouve dans les océans et l’estomac des tortues mais ils sont aussi une matière très intéressante à récupérer et à exploiter. Des idées parfois étonnantes surgissent ici et là. Comme ce bateau hyper luxueux pour milliardaires, l’Ocean Saviour, 70 m de long, 3 ponts, 18 cabines, pouvant accueillir jusqu’à 64 passagers avec piste d’hélicoptère et intérieur magnifique, bref le genre de bateaux qu’on voit à Monaco.

    Sauf que celui-ci tire sa puissance des déchets qu’il récupère dans l’eau.

    D’une certaine façon, il joue les aspirateurs, car il est doté de chaque côté d’un système pour pêcher, comme deux grands bras de chaque côté qui ramassent tout ce qu’ils trouvent sur leur passage.

    Donc non seulement il nettoie la mer mais mieux, il transforme ces déchets en énergie, ce qui lui permet d’avancer. Il s’autoalimente, c’est donc de l’économie circulaire, intelligente, économique et écologique. L’idée de savoir que des milliardaires vont pouvoir sillonner les mers grâce à de vieilles canettes et des détritus est assez jouissif !

    Encore plus incroyable, le parfum à base de déchets !

    Il s’agit de déchets de parfumeries, je vous rassure ! C’est l'enseigne française de parfums, Etat Libre d'Orange, qui vient de se lancer dans un nouveau concept ingénieux : elle crée de nouvelles essences à partir de petites notes parfumées inutilisées et ayant servi à la création d'autres parfums...

    La marque vient donc de lancer le tout premier parfum issu de déchets de parfumerie. Car dans ce domaine aussi il y a beaucoup de gâchis. Pour créer une essence, on teste toutes sortes de notes parfumées et celles que l’on ne choisit pas sont jetées. L’idée est donc de les récupérer pour les réutiliser. Une super idée qui pourrait inspirer d’autres enseignes, d’autant que la maison État Libre d'Orange assume. Savez-vous comment elle a appelé sa création ? " I'm Trash, Les Fleurs du Déchet".

     

    FacebookTwitter
  • Bientôt plus d’aveugles ?

    Soumis par Jeremy Jeantet le Vendredi 9 novembre 2018 à 09:47
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Les recherches vont si vite qu’on peut espérer que, bientôt, il n’y ait plus d’aveugles, est-ce bien sérieux ?

    Le dynamisme de la recherche est en effet époustouflant. Les Canadiens par exemple ont mis au point une prothèse occulaire, un œil bionique qui capte la lumière, la transforme en électricité ce qui lui permet d’envoyer des messages nerveux vers le cerveau pour créer des images. Ce n’est pas encore un véritable œil mais d’ici quelques années, cette technologie pourrait redonner la vue aux aveugles.

    Les Israëliens, de leur côté, travaillent sur des gouttes qui pourraient remplacer un jour les lunettes.

    On en est tout au début et on ne sait pas encore à quelle fréquence il faudra mettre ces gouttes. Mais elles réparent la cornée et permettront aux myopes par exemple de voir normalement. Leur secret ? La nanotechnologie déjà utilisée par les Britanniques pour des gouttes occulaires qui luttent contre la dégénérescence des yeux chez les personnes âgées.

    Les résultats sont plutôt efficaces pour le moment. Mais en attendant, les chercheurs Israéliens ont présenté au dernier Mondial de l'optique une petite caméra révolutionnaire pour les non-voyants.

    Elle est toute petite et légère et se clippe sur les branches de vos lunettes. Grâce à l’intelligence artificielle, elle déchiffre en temps réel un texte qu’elle vous lit au creux de l’oreille. Elle est programmée pour reconnaître les visages des gens de votre entourage grâce à la reconnaissance faciale. Elle sait repérer les produits comme les marques au supermarché, billets de banque...

    Ça coûte environ 3 300 euros, mais des compagnies d’assurance sont en train d’étudier la question pour la rembourser un jour.

    Et ce genre de produits va se multiplier. Microsoft par exemple travaille sur des lunettes hologramme avec casque de réalité virtuelle qui décrypteront l’environnement et vous le décriront grâce à une voix synthétique. Bref, pour les quelques 45 millions de non-voyants dans le monde, l’avenir sera bientôt plus doux.

     

    FacebookTwitter
Les rubriques Sudradio