• Enfin de bonnes nouvelles pour l’environnement !

    Soumis par Lorraine Rdd le Mardi 15 janvier 2019 à 10:59
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Enfin une bonne nouvelle concernant le réchauffement climatique ! On aurait découvert une sorte de détergent pour nettoyer le gaz à effet de serre. Est-ce sérieux ?

     

    C’est en effet, une découverte importante de la NASA. Le site Futura explique qu’il s’agit en plus d’une molécule très simple, donc rien de lourd ou d’onéreux, une molécule capable de nettoyer le méthane dans l’atmosphère et, mieux encore, qui peut s’auto-recycler grâce à la pollution. N’en jetez plus, l’affaire est trop belle ! Ce radical hydroxyle OH, est un gaz qui chaque année, fait «disparaître » 450 à 500 millions de tonnes de méthane, soit 90 % des émissions annuelles. Il est justement très présent là où on trouve des concentrations de CO2 donc on craignait qu’il ne s’épuise. Ô surprise, après des années d’observation, on constate qu’il est toujours bien là à jouer le rôle de monsieur propre de la pollution !

    Ça pourrait être une solution pour contrer la pollution, même si les scientifiques nous rappellent,malgré tout, que ce n’est pas une raison pour continuer à polluer mais qu’il s’agit d’une piste très intéressante pour nous redonner de l’espoir. Autre bonne nouvelle, une jeune kenyane, Beth Koigi, a conçu un système pour transformer l’humidité de l’air en eau potable. On sait que l’un des problèmes de demain est l’accès à l’eau potable ce qui cause des milliers de morts chaque année. Quand Beth Koigi est allé faire ses études à l’université au Kenya, elle a été effarée de n’y trouver que de l’eau contaminée. Du coup, en quelques mois elle a inventé son appareil.

    Il fonctionne comment ? Majik Water, c’est son nom, est un filtre à eau tout simple. Beth Koigi explique sur le site de Géo qu’il y a six fois plus d'eau dans l'air que dans toutes les rivières de la planète. Et que cette eau n’est pas exploitée. Elle capture donc cette eau grâce à des matériaux hydrophiles et déshydratants comme du gel de silice qui est ensuite chauffé à l'aide d'énergie solaire fournie par des panneaux photovoltaïques pour libérer de la vapeur d'eau. Vapeur d’eau qui est ensuite condensée et filtrée en utilisant du charbon actif. Un premier prototype a été testé avec succès et cet appareil permettra pour un prix très bas, et même si on n’a pas de réseau électrique, donc dans des régions éloignées et pauvres, de boire une bonne eau potable.

    FacebookTwitter
  • On pourra bientôt danser et même accoucher dans l’espace !

    Soumis par Lorraine Rdd le Lundi 14 janvier 2019 à 10:36
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Aller dans l’espace pour faire du tourisme nous semble déjà délirant mais on parle maintenant d’accoucher ou de danser dans l’espace. Est-ce sérieux ?

    La start-up SpaceLife Origin a décidé d’organiser un accouchement à 400 Km au-dessus de nos têtes à bord d’une capsule spatiale. Elle cherche des volontaires… La première femme enceinte qui ira accoucher au milieu des étoiles sera bien évidemment accompagnée d’une équipe médicale dans l’idée de donner naissance au premier bébé extraterrestre de l’histoire de la race humaine comme l’explique nos confrères de LCI. Les scientifiques de cette entreprise sont en train de faire les tests et de créer un "incubateur d’embryons spatial" pour envoyer des ovules et du sperme humains là-haut, les faire féconder, puis les rapporter sur terre pour les inséminer chez des femmes volontaires.

    A quoi ça sert me direz-vous! La réponse est un peu flippante : et s’il y avait une catastrophe qui rendrait la terre invivable notamment à cause du réchauffement climatique ! Il faudrait avoir trouvé une solution avant pour que les humains quittent la terre et s’installent ailleurs !

    Coté procréation, à part quelques souris, poissons ou lézards, rien ne permet aujourd’hui de croire à un bébé extra-terrestre, car la gravité est indispensable à nos nourrissons. En attendant, une chose est plus sûre : pouvoir faire la fête dans l’espace !


    BigCityBeats, une entreprise allemande de Francfort, organise des événements à bord de l’Airbus A310 de la société Novespace créé par l’astronaute français Jean-François Clervoy. Et leur dernière idée a été d’organiser une soirée dansante en chute libre. Durant les 30 secondes de cette chute libre, ils pouvaient danser et faire des cabrioles sur la musique d’un DJ…. s’ils ne vomissaient pas ! Vous pouvez regarder la vidéo sur internet de cette soirée très courte et très insolite.

    Est-ce à dire qu’un jour nous, ou nos enfants pourront faire la fiesta tout là-haut ? Rigolo mais à bien y regarder, rien ne vaut une bonne fête… les pieds sur terre !

    FacebookTwitter
  • Les toutes dernières innovations des ingénieurs automobiles

    Soumis par MSansano le Vendredi 11 janvier 2019 à 11:33
    Inscription
    Editorialiste
    Connexion Société

    Pour améliorer nos voitures, nous inventons toutes sortes de procédés : airbag extérieur ou encore voiture qui se plie pour se garer plus facilement. Est-ce bien sérieux ?

     

    Les ingénieurs du secteur automobile ont parfois de magnifiques idées car en effet ces air-bag d’extérieurs sont hyper malins. Des coussins gonflables de sécurité comme ceux que nous avons déjà à l’intérieur mais cette fois-ci autour de la voiture (sur toute sa partie inférieure à partir des portières). Un concept qui permettrait de réduire les chocs et les blessures des occupants de la voiture en cas d’accident.

     

    C’est l’équipementier automobile allemand ZF qui planche sur cet air-bag capable de se déployer en 100 millisecondes, aussi vite que l’éclair ! La difficulté est d’éviter qu’il ne se gonfle tout le temps, vous vous garez d’un peu près et hop votre voiture devient un bonhomme Michelin… On peut imaginer.. Normalement ce nouvel air-bag devrait être commercialisé d’ici deux ans.

     

    Qu’est-ce que cette voiture qui se plie ? C’est l'entreprise israélienne City Transformer qui a mis au point une voiture capable de rétrécir pour faciliter vos créneaux. Entre la petite citadine et la moto, City Transformer fait 1,44 mètre de large.  Quand vous la mettez en mode "Parking", celle-ci rapetisse et rétracte ses roues pour ne plus faire que 1 mètre.  Ce "City Transformer" peut tout de même accueillir deux ou trois personnes à bord selon les modèles. Entièrement électrique, il peut atteindre 90 km/h et pèse 450 kg, le poids d'un deux-roues, en consommant peu d'énergie. Bref, idéal en ville. Premières livraisons prévues fin 2019.

     

    Dernière innovation : l’application pour éviter les accidents. Lycie, est une application basée sur un brevet du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES). Grâce aux des caméras, un accéléromètre, un gyroscope et au satellite, elle peut prévenir certains accidents comme : l’endormissement au volant, le non-respect des limites de sécurité, des trajectoires imprudentes, un obstacle devant la voiture… A chaque fois que l’application détecte ces phénomènes, elle envoie une alerte, audio et visuelle. Le conducteur peut alors corriger sa conduite ou s’arrêter tout simplement. Lycie est gratuite sur nos smartphones, elle va se développer dans toute l’Europe courant 2019 pour espérons-le réduire les accidents de voiture.

     

     

     

    FacebookTwitter
Les rubriques Sudradio