single.php

Ligue 2 : les gardes à vue se poursuivent

Par La Rédaction

Sept personnes sont toujours placées en garde à vue dans l’affaire des matchs présumés truqués de Ligue 2.

Thumbnail

Concernant les matchs de Ligue 2 présumés truqués, sept personnes sont toujours entendues. La justice va décider de leur sort ce jeudi. Elles risquent une mise en examen.Le principal actionnaire des "Crocodiles" nîmois, Serge Kasparian, et leur président, Jean-Marc Conrad (photo), sont en garde à vue. Tout comme le président du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin.Dans cette affaire, le Nîmes Olympique est soupçonné d'avoir "exercé des pressions et proposé des arrangements" à d'autres clubs en fin de saison pour rester en Ligue 2.

Gardes à vue levées à Marseille

À l'Olympique de Marseille, la tension est retombée d'un cran. Les gardes à vue des dirigeants actuels et passés du club ont été levées. Aucune charge n'est retenue contre eux, mais le juge peut de nouveau convoquer les quatre hommes à une date ultérieure.Au total, une quinzaine de personnes ont été interpellées. La justice s'intéresse à d'éventuelles commissions et rétrocommissions lors de transferts de joueurs, dans lesquelles des membres du grand banditisme apparaissent.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/