single.php

Les stations de ski seront-elles prêtes pour l'hiver ?

Par Adélaïde Motte

Les stations de ski seront-elles prêtes pour accueillir les Français ? Jean-Luc Boch, maire de La Plagne Tarentaise, Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne, en parle sur Sud Radio

station de ski
France, Hautes-Alpes, Montgenevre, 2023-11-29. Snow cannons produce artificial snow in the middle of the day. The resort of Montgenevre makes every effort to open its ski area on the weekend of December 2. Photography by Thibaut Durand / Hans Lucas. France, Hautes-Alpes, Montgenevre, 2023-11-29. Les canons a neige produisent de la neige de culture en pleine journee. La station de Montgenevre met tout en œuvre pour ouvrir son domaine le week-end du 2 decembre. Photographie par Thibaut Durand / Hans Lucas. (Photo by Thibaut Durand / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP)

Alors que les Français commencent à lorgner du côté des stations de sports d'hiver, Jean-Luc Boch, maire de La Plagne Tarentaise, Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne, parle des préoccupations des stations.

Deux zones pour les vacances au lieu de trois ? Une question à poser

Alors que les écoliers sont actuellement divisés en trois "zones" pour les vacances d'hiver et de Pâques, Gabriel Attal réfléchit avec une commission spécialisée à la création de deux zones. "Cette commission est en train de travailler, elle est dans un monde qui bouge en permanence et quand on est dans un monde qui bouge en permanence il faut s'adapter", explique Jean-Luc Boch, qui note que cette fois, les aspects touristiques et économiques sont pris en compte dans la réflexion, "ce qui est complètement nouveau".

Si la santé de l'enfant est ce qu'il y a de plus important, il ne faut pas pour autant négliger les personnes qui vivent de la fréquentation des stations. "Le tourisme fait vivre 400.000 personnes en emploi direct et indirect, et ça c'est rien que pour la montagne," "à un moment donné il faut poser les bonnes questions". Jean-Luc Boch travaille donc avec d'autres pour être près à d'éventuels changements de zone : "on a déjà fait des propositions on discute", "on l'a intégré dans notre discussion tout en intégrant le fait que les deux zones ne doivent pas se chevaucher".

Crise énergétique : comment s'en sort la montagne ?

Alors que les prix de l'énergie avaient atteint des sommets, Jean-Luc Boch reconnaît que la situation s'est un peu améliorée pour les stations de ski. "On est retombé dans des prix qui sont un peu plus raisonnables, même si on est à fois 2, 2,5 fois les prix d'avant." Ce retour à une situation plus normale se ressent d'ailleurs dans les réservations : "on a des réservations qui sont en hausse, +2,5% de pré-réservations, pour l'instant on est en avance sur l'année dernière", se réjouit Jean-Luc Boch, d'autant que " la matière première est arrivée", entendez la neige.

Et le réchauffement climatique ? Entre l'énergie utilisée par les stations, accusées d'être très polluantes, et l'absence possible de neige à moyen ou long terme, Jean-Luc Boch est très concerné par le sujet. "Ca fait des années que tous les élus réfléchissent, au -delà du réchauffement c'est plus un bouleversement", explique-t-il, ajoutant que les volumes de neige peuvent varier dans des proportions incroyables, alternant les moments où il n'y a pas de neige et ceux où "on prend de l'eau et de la neige en abondance, aux Etats-Unis ils ne pouvaient pas ouvrir parce qu'il y en avait trop". "C'est à l'homme de s'adapter à ce bouleversement", "aujourd'hui on veut tous décarboner nos territoires, encore faut-il qu'on aie cette énergie électrique en quantité suffisante et en production instantanée, le gouvernement ferait bien de s'en occuper en toute priorité."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
07H
06H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/