éditorial

L'édito de Yves de Kerdrel

Yves de Kerdrel Sud Radio Éditorialiste
Economie

Pas de coup de pouce pour le SMIC au 1er janvier

 Edouard Philippe a exclu hier tout coup de pouce en faveur du Smic, néanmoins, celui-ci devrait augmenter légèrement et franchir la barre des 10 euros à l’heure.

Actuellement le Smic Horaire est à 9,88 euros. Compte tenu du mécanisme d’indexation annuelle sur l’inflation il devrait augmenter de 1,65 % au 1er janvier et donc franchir la barre des 10 euros brut de l’heure, ce qui, par mois cela représentera 1523 euros brut. En France cela concerne 11 % de salariés soit 2 millions de personnes. Mais ces 25 euros d’augmentation par mois ne vont pas calmer la colère des gilets jaunes. Par ailleurs comme le Smic est le seul salaire indexé sur l’inflation l’écart se rétrécit avec le salaire médian qui se situe autour de 1785 euros.  

Régulièrement il y a un débat sur le Smic et sur le fait de savoir s’il faut le supprimer. C’est toujours le cas : trois économistes de gauche, dont l’un très proche de Macron, Philippe Aghion, qui ont publié un rapport prônant la suppression du SMIC. Cela n’a évidemment rien donné. Leur argument est que c’est un salaire trop cher pour une entreprise et pas assez élevé pour permettre à un salarié de vivre. Du coup ce SMIC fige le marché du travail et pousse certains à préférer les allocations chômage plutôt qu’un travail payé au SMIC. Par ailleurs ce salaire ne tient pas compte des spécificités de chaque profession, ni des disparités régionales. Tout cela milite pour la suppression du SMIC. Mais ce n’est pas en pleine crise sociale que le gouvernement va toucher à un totem créé en 1950 et auquel mai 68 a redonné une nouvelle vie.

Les rubriques Sudradio