single.php

GM&S : pas d'offre de reprise formulée dans les délais

Par Jérémy Jeantet (avec AFP)

Les syndicats ont indiqué qu'il n'y avait pas d'offre de reprise de GM&S, équipementier automobile en redressement judiciaire, alors que la date limite de dépôt était fixé à mercredi 17h.

Thumbnail

"On se fout de notre gueule", a dénoncé Patrick Brun, délégué CGT du site de La Souterraine (Creuse), de l'équipementier automobile GM&S, placé en redressement judiciaire.

Les syndicats ont fait savoir ce jeudi qu'aucune offre de reprise n'avait été déposée dans les délais, alors que la date limite était fixée à ce mercredi, 17h, par le tribunal de commerce de Poitiers.

Les salariés "continuent d'être inquiets, ils continuent d'être déterminés", a lancé Yann Augras, secrétaire du comité d'entreprise et représentant CGT, prévenant qu'ils allaient se "battre jusqu'au bout". les repreneurs éventuels ont, selon le syndicaliste, "tous eu largement le temps de déposer des offres" de reprise de l'usine, qui emploie 277 salariés.

"Ils continuent de jouer avec les nerfs des salariés", a critiqué Yann Augras, qui a rappelé le souhait des syndicats d'obtenir, ce vendredi, un rendez-vous avec Emmanuel Macron à l'occasion de la visite du président de la République en Haute-Vienne. Pour le moment, l'Élysée n'a pas confirmé la tenue de cette entrevue.

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/