Face à la flambée des prix du gaz, la résistance s'organise

prix du gaz
Les prix du gaz vont encore augmenter de 6% le 1er novembre prochain. AFP

Mauvaise nouvelle si vous vous chauffez au gaz : les prix vont encore augmenter de 6 % le 1er novembre. Une hausse continue depuis 7 mois et en un an, les tarifs réglementés ont même augmenté de 21 %. Selon Engie, ces hausses ne sont pas anormales. Mais cette flambée des prix commence sérieusement à se faire sentir chez les consommateurs, qui décident de s’organiser pour que la facture soit moins salée. Certains se sont confiés à Alfred Aurenche de Sud Radio.

"Ce sont des petits sacrifices qu'il faut faire à droite à gauche constamment"

Limiter son chauffage pour réduire ses dépenses, c'est la réalité vécue par près d'un tiers (30 %) des Français, selon des chiffres publiés mardi 30 octobre par le médiateur national de l'énergie. On y apprend que près d'un Français sur dix (9 %) affirme avoir eu des difficultés à régler certaines factures d'énergie, et cela ne va pas s'arranger. 

Pour ce maçon à la retraite, qui cuisine et se chauffe au gaz, la hausse est bien visible sur sa facture : "Ça fait à peu près 50 euros dans l'année en plus, ça fait beaucoup. Mais quoi faire ? Le gouvernement ne fait rien pour ça." explique-t-il à Alfred Aurenche de Sud Radio.

20 % d'augmentation en un an qui ont poussé cette consommatrice à modifier son mode de vie. "On chauffe moins longtemps, on essaie de tenir jusqu'au moment où il fait vraiment froid. On tient les fenêtres un peu plus fermées. Ce sont des petits sacrifices qu'il faut faire à droite à gauche constamment".

Une solution : négocier des tarifs de gaz au rabais avec des opérations d'achat groupé

Face à cette flambée, la résistance s'organise. Pour Xavier Pinon, qui dirige la société Selectra, la solution est de rallier des milliers de consommateurs pour négocier des tarifs de gaz au rabais. "Avec notre opération d'achat groupé avec l'association de consommateurs Familles de France, on vient de négocier un prix du kWh de gaz 20 % plus bas que les tarifs réglementés. On n'a pas encore fait tous nos calculs, mais j'espère qu'on sera autour de 250 euros d'économie moyenne pour les participants. 20 euros par mois, ce n'est pas négligeable". 

Une méthode qui rencontre un franc succès : près de 20.000 personnes ont déjà souscrit à cette initiative.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

JO
- Vendredi 2 novembre 2018 à 20:50
STOP A TOUTE CETTE MAGOUILLE QUAND LES FRANÇAIS VONT COMPRENDRE QUE SAIS LE PEUPLES QUI TIENNE LEURS LIBERTÉ ENTRE LEUR MAIN ET NON SAIS ESCROC QUI ONT ÉTAIT MIS AU POUVOIR GRACE AU PEUPLE. SANS VOUS ILS SONT RIEN TOUS DEHORS LE 17 18 19 20 21 22 23 24 25 ET VOUS VERRAIS QUI AURA GAGNÉE

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio