Claude Lelouch : "J’adore passer du rire aux larmes"

"La vie est un mélange des genres. Et c’est ce que j’aime : j’adore passer du rire aux larmes", a déclaré le réalisateur, producteur et cinéaste Claude Lelouch, au micro d’André Bercoff et Céline Alonzo. Claude Lelouch était l’invité d'une édition spéciale de l’émission "Bercoff dans tous ses états" le 26 octobre 2018, réalisée cette fois-ci en direct depuis le mythique café parisien Les Deux Magots.

 

 

Thumbnail

 

Claude Lelouch : "Les plus grandes comédies reposent sur la folie des cons"

Interrogé par Céline Alonzo sur la nature complexe de son œuvre, Claude Lelouch a expliqué : "Je ne pourrais pas faire un film qui ne soit qu’une comédie ou qu’un drame. S’il n’y a pas les deux, j’ai le sentiment qu’il manque quelque chose", avant de poursuivre : "La vie est une course d’emmerdements au pays des merveilles. C’est cette course d’emmerdements que j’adore filmer. Il n’y a rien de plus photogénique que les emmerdes. Les gens qui refusent les emmerdes n’ont pas droit au bonheur. J’aime tant les emmerdes et j’adore ceux qui les terrassent".

En résumant son œuvre, Claude Lelouch a déclaré : "Mes films sont un hommage à la connerie. Les plus grandes comédies reposent sur la folie des cons. Ils n’ont peur de rien, ils nous emmènent là où on n’aurait pas le courage d’aller. Dans 'L’aventure, c’est l’aventure', j’ai expliqué que le fric était, pour mes personnages, plus important que l’amour. Si on ne met pas l’amour à la tête de tout, on peut passer à côté de pas mal de choses. Il y a des gens pour qui le fric, c’est tout", a-t-il expliqué à André Bercoff et Céline Alonzo.

Claude Lelouch : "Pour montrer la force d’un homme, il faut le montrer en difficulté"

Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à produire une suite pour son film "Itinéraire d’un enfant gâté", Claude Lelouch a répondu qu’il le faisait "pour des raisons irrationnelles". "Je ne me pose pas des questions intelligentes. L’intelligence, elle a trop le sens des affaires, alors que ma part d’irrationnel m’emmène là où mon intelligence n’aurait jamais le courage de m’emmener", a-t-il déclaré.

"J’aimerais réussir le sprint de la vie. Et le réussir en filmant la vie telle que je la ressens. Je fais des films de mon âge. Les plus belles années d’une vie sont, pour moi, les années qu’on n’a pas encore vécues. C’est pourquoi j’ai appelé ce film 'Les plus belles années'", a-t-il encore confié à André Bercoff et Céline Alonzo.

Tout comme l’"Itinéraire d’un enfant gâté", le personnage principal des "Plus belles années" sera incarné par Jean-Paul Belmondo. "On grandit, on change d’âge. Mais Jean-Paul, c’est un enfant : il a eu quinze saisons dans sa vie et il a toujours quinze saisons malgré toutes les saloperies qui lui sont arrivées. J’ai envie de montrer à quel point c’est un vrai héros, à quel point il a une véritable force. On ne peut pas montrer la force d’un homme si on ne le montre pas en difficulté", a conclu Claude Lelouch.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !