Du sourire au parfum, les conseils séduction de Brigitte Lahaie

La meilleure manière de séduire reste encore le naturel mais cela demande d’être bien dans sa peau et c’est bien souvent un travail de longue haleine. Alors en attendant d’y arriver, aidez-vous d’artifices ! 

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

Le sourire est sans aucun doute la première arme de séduction. Une véritable invitation. Seulement ensuite les premiers mots seront échangés et ils auront une importance considérable. Je vous conseille d’être le plus vrai et le plus simple dans votre manière de sourire à celui ou celle que vous souhaitez aborder. Si les femmes semblent user du sourire plus facilement que les hommes, je pense que c’est parce qu’elles sont plus fragiles qu’eux sur le plan physique. Il serait stupide de les en dissuader, je continue de penser qu’une femme ne se discrédite pas lorsqu’elle se sert de sa féminité pour arriver à ses fins, n’en déplaise à certains courants féministes. 

En matière de séduction, l’habit fait le moine

Les vêtements jouent évidemment un rôle dans la communication non verbale, ils révèlent notre situation et nos demandes. On ne s’habille pas de la même manière si on a envie de faire une rencontre ou si au contraire on préfère se noyer dans la masse. Je crois bien que dans ce cas l’habit fait le moine. Quant à l’uniforme, il joue bien son rôle : mettre tout le monde sur le même registre. J’ai toujours détesté les tenues vestimentaires similaires, les gros effets de mode, car affirmer que l’on est unique est déjà un acte de séduction. 

Les artifices vestimentaires sont efficaces, ils vous permettront de vous sentir moins vulnérable. Un costume bien coupé vous donnera de l’assurance si vous êtes un homme mal dans votre peau, un maquillage vous permettra en tant que femme de vous rassurer. 

Le regard, un langage sincère

Au delà de l’apparence, le premier échange qui se crée entre deux êtres n’est pas un mot ou un geste mais bien un regard. C’est sans doute pour cette raison qu’on apprenait aux jeunes femmes de bonne famille à baisser les yeux lorsqu’un galant les observait ! Et pourtant nous nous laissons souvent parasiter par l’aspect vestimentaire ou la situation sociale de quelqu’un lors de la première rencontre mais si je réfléchis bien, les personnes qui ont compté pour moi, je serais bien incapable de vous dire comment ils étaient habillés, quels ont été leurs premiers mots… En revanche je me souviens du premier échange de regards que nous avons eu. Nos yeux parlent un langage sincère et je me méfie toujours des gens qui ne savent pas me regarder en face.

Le langage corporel en dit long, à condition d'y prêter attention

En général le premier contact physique lors d’un premier rendez-vous galant, est la plupart du temps provoqué par la femme, contrairement à ce que l’on pourrait croire. C’est un geste fortuit dont elle ne se rend parfois même pas compte. Elle pourra affleurer le bras de son compagnon ou l’inviter à lui tenir la main. 

Nos postures sont bien sûr également très révélatrices, la manière de croiser les jambes, de pencher le buste, de balancer nos cheveux. Mais tout ce langage corporel est plus ou moins ressenti par notre entourage. La démarche est tout aussi importante, la manière de marcher nous révèle. L’orgueilleuse se tiendra le buste en avant, au contraire l’inhibée, la tête dans les épaules, la sensuelle saura onduler des hanches… 

Après le premier contact physique, vient ensuite le contact prolongé. Je l'appelle le moment du slow… Je sais que cela semble vieux jeu mais je suis certaine que vous saurez reconnaître votre « moment slow » à vous : c’est lorsque nous entrons dans la zone d’intimité de l’autre. Là les odeurs auront alors un rôle essentiel à jouer. Respectez votre corps, il a besoin d’une certaine hygiène mais n’abusez pas de parfum, il serait dommage de trop masquer vos propres senteurs. Ensuite, cela ne relève plus de séduction mais presque d’alchimie. 

Brigitte Lahaie