Vivre une sexualité sans complexes, les conseils de Brigitte Lahaie

Il n’existe pas d’écoles dans lesquelles les individus pourraient prendre des cours de sexualité. Pour la plupart des gens, cela semble être naturel, soi-disant inné... Ils ont tort !

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

Certes, pour faire des enfants, pas besoin d’être un amant hors pair. Mais bien faire l’amour demande un peu de technique. En général, l’homme comme la femme seront bien meilleurs au lit après la trentaine, ce qui montre bien la nécessité de prendre de l’expérience. Expérience acquise le plus souvent sur le tas…

La sexualité demande un peu de connaissance anatomique de son corps et du corps de l’autre. Néanmoins, la rencontre sexuelle engage aussi les émotions, la culture personnelle et environnante. Tous ces paramètres doivent être pris en compte si on veut comprendre vraiment ce qu’est la sexualité. Ensuite, le rapport sexuel se faisant généralement à deux, cela inclut la rencontre de deux personnes avec des visions et des envies différentes. Cela demande forcément quelques ajustements si on aspire à des ébats harmonieux.

Identifier ses complexes pour s'en libérer

Or, l’un des grands handicaps dans ce domaine, ce sont les complexes. À la fois les complexes personnels comme la peur de mal faire, de ne pas être à la hauteur, le complexe de son corps, mais aussi les complexes liés à son éducation et sa culture. On baigne dans un environnement parental et sociétal qui nous dictent ce qui se fait et ce qui ne se fait pas, ce qui est normal et ce qui est pervers.

Pour vivre une sexualité épanouie il est indispensable de se libérer de ses complexes ou du moins en être conscient.

Profitez de cette période de confinement pour oser affronter vos complexes.

Sont-ils d’ordre moral ? Notre société baigne encore dans une morale judéo-chrétienne qui peut-être vous bloque. Sont-ils d’ordre physique ? Vous n’avez peut-être pas assez joué avec vos organes sexuels. Vos complexes sont-ils dus à de mauvaises expériences ? Vous êtes peut-être tombé sur des partenaires égoïstes ou maladroits. Sont-ils provoqués par la peur de ce que penserait votre partenaire ? Sont-ils tout bêtement dus à votre peur d’oser faire ce que vous auriez envie de faire…

Si vous n’arrivez pas à voir clair, n’hésitez pas à consulter un sexothérapeute, ils sont nombreux à être disponibles en ce moment. Ou alors appelez-moi tout simplement puisque je suis tous les jours à l’antenne entre 14 h et 16 h.

Brigitte Lahaie