single.php

Tweet de Sabrina Waz : une dérive inacceptable pour Philippe David

Par Philippe David

Il y a des tweets qui nécessitent plusieurs lectures pour être crus et qui finissent par provoquer tellement de honte à leur auteur qu'ils sont rapidement supprimés.

The Twitter X logo is being displayed on a smartphone screen in Athens, Greece, on June 2, 2024. (Photo by Nikolas Kokovlis/NurPhoto) (Photo by Nikolas Kokovlis / NurPhoto / NurPhoto via AFP)

Le dernier tweet en date qui choque Philippe David provient de Sabrina Waz, journaliste du média décolonial "Parole d'Honneur". Elle a posté une photo des députés du Rassemblement National (RN) devant le palais Bourbon avec ce commentaire : "Explosion démographique pour les députés RN à l’Assemblée nationale. Objectif des prochaines années ? Appeler le dératiseur et les grand remplacer par la nouvelle France."

Un langage choquant et honteux

Ce tweet, pour le moins offensant, utilise le terme "dératiser" pour parler d'êtres humains, ce qui est extrêmement honteux. Comparer des personnes à des rats rappelle tristement la terminologie utilisée par les nazis pour qualifier les Juifs, comparés à des rats ou à des cafards. Il est impensable que de telles expressions puissent encore être utilisées aujourd'hui.

Une allusion au grand remplacement

Le tweet de Sabrina Waz évoque également le "grand remplacement", une théorie controversée popularisée par Renaud Camus, suggérant un remplacement de la population française par une nouvelle population d'immigrants. Cette référence soulève des questions inquiétantes : s'agit-il d'une validation de cette théorie ou d'un appel à la purification ethnique, comme celle pratiquée en ex-Yougoslavie ? En tout cas, cela fait écho à la "nouvelle France" mentionnée par Jean-Luc Mélenchon lors des élections européennes.

Une réaction nécéssaire

Il est évident que certains individus souffrent d'une "incontinence twittesque" qui les pousse à retirer leurs tweets après avoir provoqué l'indignation générale. Le tweet de Sabrina Waz, bien qu'effacé, laisse une trace indélébile de l'irresponsabilité et de la dangerosité des mots utilisés sur les réseaux sociaux. Des propos de ce genre ne devraient pas trouver place dans le discours public et méritent une dénonciation ferme pour éviter que de telles dérives ne se reproduisent.

Cette semaine, retrouvez Philippe David dans Sud Radio dans tous ses états ! Pour plus de vidéos, retrouvez sur notre chaîne YouTube.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/