Jeux Olympiques : Anne Hidalgo salue "un moment historique"

Anne Hidalgo, ici en compagnie de Manuela Carmena, maire de Madrid (©GERARD JULIEN - AFP)
Anne Hidalgo, ici en compagnie de Manuela Carmena, maire de Madrid (©GERARD JULIEN - AFP)

Alors que le CIO a entériné la désignation de Paris et Los Angeles pour organiser les Jeux Olympiques de 2024 et 2028 (sans que l’ordre n’ait encore été choisi), la maire de Paris s’est déjà projetée vers l’avenir.

Ce sera donc Paris… ou Los Angeles. Ce mardi, les membres du CIO ont voté en faveur de la double attribution de l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 et 2028 aux deux grandes métropoles. Une décision saluée par les deux camps, et qui arrange bien un CIO qui a récemment vu le nombre de candidatures olympiques diminuer dangereusement. Réagissant à cette nouvelle, la maire de Paris, Anne Hidalgo, n’a pas caché sa joie. "Nous vivons un moment historique, et il y aura trois gagnants, nos deux villes et le CIO. Nous entrons désormais dans une nouvelle étape pour établir un partenariat tripartite. Et je vais donner toute mon énergie, toute mon envie pour arriver à cet accord, afin que Paris renoue avec l'aventure olympique. La relation d'amitié qui unit Paris et Los Angeles sera un élément primordial. Paris et la France vibrent avec les valeurs de l'olympisme. Nous voulons, nous devons ramener cette flamme à Paris", a-t-elle déclaré.

Paris, Los Angeles et le CIO rentrent maintenant en négociations

Désormais, le CIO et les deux villes vont entrer dans un processus de négociation appelé à être validé le 13 septembre prochain à Lima lors de la grande réunion de tous les membres du CIO. "Un sondage va être effectué auprès des villes, puis il y aura une réunion pour parvenir à un accord tripartite, en espérant l'obtenir en août. Et si jamais c'est le cas, il sera rendu public avant la session de Lima le 13 septembre", a ainsi expliqué Thomas Bach, président du CIO.

Au micro de TF1, le vice-président du comité de candidature parisien Tony Estanguet s’est lui montré très clair. "Mon objectif, c’est de convaincre les membres du CIO que Paris est le meilleur choix pour 2024", a-t-il déclaré.

Message transmis.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio