single.php

"No Pasaran": l'hommage d'un modeste club de foot anglais aux républicains espagnols

Deux enfants courent au bord du "Old Spotted Dog", le plus ancien terrain de football de Londres, en marge d'un match du club local. Ils ne le savent pas, mais le maillot qu'ils portent est un hommage au drapeau de la IIe République espagnole.

HENRY NICHOLLS - AFP/Archives

Deux enfants courent au bord du "Old Spotted Dog", le plus ancien terrain de football de Londres, en marge d'un match du club local. Ils ne le savent pas, mais le maillot qu'ils portent est un hommage au drapeau de la IIe République espagnole.

Leurs parents, présents en tribune pour soutenir leur équipe, le Clapton Community FC, sont eux bien conscients de l'évocation historique de cette tenue aux couleurs rouge, jaune et violet. Comme des milliers de personnes dans le monde qui ont acheté le maillot, grâce au bouche à oreille sur les réseaux sociaux.

En choisissant ces couleurs pour la deuxième tenue portée par ses joueurs - hommes et femmes -, le Clapton CFC, club amateur fondé en 2018 à Londres, a décidé de rendre un hommage conscient à la courte IIe République espagnole, régime en place entre 1931 et 1939, ainsi qu'aux Brigades internationales, ces volontaires d'autres pays ayant combattu aux cotés des républicains durant la Guerre d'Espagne.

"No Pasaran" (+Ils ne passeront pas+), un des célèbres slogans des partisans des républicains durant la Guerre d'Espagne, est inscrit sur le col du maillot du Clapton CFC (photo prise le 3 février 2024 au Old Spotted Dog, le plus ancien terrain de football de Londres)

HENRY NICHOLLS - AFP/Archives

Cette guerre civile a débuté en 1936 avec le soulèvement de militaires contre le gouvernement républicain élu. Elle s'est achevée en 1939 par la victoire de l'armée dirigée par Francisco Franco, qui imposa ensuite une dictature jusqu'en 1975.

Le maillot tricolore du Clapton CFC arbore également sur son col l'inscription "No Pasaran" (+Ils ne passeront pas+), un des célèbres slogans des partisans des républicains durant la guerre civile.

"Nous avons vendu plus de 20.000 de ces maillots", explique à l'AFP Sukhdev Johal, un porte-parole du club, qui fonctionne comme une coopérative. Huit mille ont été vendus à des personnes résidant en Espagne, ajoute-t-il.

"Nous avons vendu des maillots dans plus de 60 pays. Cela reflète l'héritage laissé par les Brigades et la diaspora (espagnole) qui s'est exilée après la guerre civile", estime-t-il.

- "Fierté" -

Les autocollants sur une porte menant au stade du Clapton CFC pris le 3 février 2024 dans l'est de Londres. En plus de son hommage aux républicains espagnols, le club, créé en 2018, revendique son rejet du fascisme, du racisme, de l'homophobie et de la misogynie

Les autocollants sur une porte menant au stade du Clapton CFC pris le 3 février 2024 dans l'est de Londres. En plus de son hommage aux républicains espagnols, le club, créé en 2018, revendique son rejet du fascisme, du racisme, de l'homophobie et de la misogynie

HENRY NICHOLLS - AFP/Archives

Le Clapton CFC a été créé en 2018 à la suite d'une scission au sein du Clapton FC, l'un des plus vieux clubs anglais, fondé lui en 1877.

Connu pour rassembler des supporters plutôt à gauche, le Clapton CFC revendique son rejet du fascisme, du racisme, de l'homophobie et de la misogynie.

"Ce positionnement n'est pas dans les statuts du club mais dans l'esprit que nous avons développé depuis sa création", explique Sukhdev Johal.

Les supporters du Clapton Community FC le 3 février 2024 lors d'un match contre le Sutton FC à l'Old Spotted Dog Ground, dans l'est de Londres. Géré comme une coopérative par des bénévoles, le club appartient à 1.700 de ses supporters

Les supporters du Clapton Community FC le 3 février 2024 lors d'un match contre le Sutton FC à l'Old Spotted Dog Ground, dans l'est de Londres. Géré comme une coopérative par des bénévoles, le club appartient à 1.700 de ses supporters

HENRY NICHOLLS - AFP/Archives

Le club, propriété de 1.700 supporters et géré par des volontaires, avait ainsi organisé un concours parmi ses supporters pour définir les couleurs de sa deuxième tenue, et le choix pour les couleurs républicaines espagnoles a clairement prévalu.

Il a depuis reçu de nombreux messages, comme celui d'Alfred Head, un nonagénaire britannique vivant à Nice, dans le sud de la France, qui avait milité dans sa jeunesse dans une association d'aide aux Espagnols à l'époque de la dictature.

"Je ne suis pas un supporter de football mais je vais porter fièrement ce maillot lors de mes promenades", a-t-il écrit au club.

Un supporter suspend un drapeau palestinien à côté d'une banderole réclamant une "libérez la Palestine" devant une tribune de l'Old Spotted Dog Ground, le stade l'Est londonien où joue le Clapton CFC

HENRY NICHOLLS - AFP/Archives

Beaucoup d'acheteurs sont aussi des descendants des plus de 2.500 Britanniques et Irlandais qui ont rejoint les Brigades internationales.

"Mon père a quitté Liverpool lorsqu'il avait 17 ans et comme il était trop jeune pour intégrer les Brigades internationales, il a traversé l'Europe et les Pyrénées par lui-même. Je n'ai jamais porté de maillot de football, mais je porterai le vôtre avec fierté", a ainsi écrit l'un d'entre eux.

Par Pablo SAN ROMAN / Londres (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/