single.php

Troupes au sol en Ukraine : pourquoi Macron persiste

Par Jean Baptiste Giraud

Dans un entretien à The Economist, le chef de l’État évoque de nouveau l’envoi de troupes en Ukraine si les Russes percent le front.

ukraine
Emmanuel Macron parle à nouveau de l'envoi de troupes au sol en Ukraine. Ludovic MARIN - AFP/Archives)

Emmanuel Macron persiste et signe sur la possibilité d’envoyer des troupes au sol en Ukraine sous certaines conditions.

Ukraine : des lignes rouges mentales

À propos de cet envoi de troupes occidentales, le Président français estime que "si les Russes faisaient une percée au sol et que les Ukrainiens en faisaient la demande", "on devrait légitimement se poser la question". Que penser de cette déclaration ? "On s’est interdit un certain nombre de choses sur lesquelles on a évolué, souligne Xavier Tytelman, ancien aviateur militaire, rédacteur en chef du magazine Air & Cosmos. On ne voulait pas fournir de chars, on a fini par le faire. On ne voulait pas donner de missiles longue portée, on l’a fait."

"Cela a eu un effet important sur le terrain, sans qu’il y ait eu de conséquences. Ce sont ces fameuses lignes rouges que nous nous sommes imposé à nous-mêmes. C’est une dimension mentale : on n’a plus de restrictions. C’est évidemment un signal politique : on ne permettra pas à la Russie de gagner."

 

 

Une fenêtre d'un mois et demi

Il y a deux mois, cette proposition avait fait un tollé. "À l’époque, huit pays s’étaient alignés sur la position française. Il poursuit sa politique internationale, estime Xavier Tytelman, rédacteur en chef du magazine Air & Cosmos. Les Russes sont fermes sur leurs positions, nous le sommes aussi." Les Russes sont-ils en mesure de percer le front ? "Même s’ils prennent des villages, ils avancent moins vite que les Ukrainiens lors de la contre-offensive de 2023 que tout le monde a considéré comme un échec."

"Ils arriveraient à prendre la totalité du Donbass en 2036 à la vitesse actuelle. Ils sont conscients qu’ils ont une fenêtre courte d’un mois et demi pendant laquelle les Ukrainiens n’ont pas reçu les équipements américains et les obus sourcés par la République tchèque. Il faut qu’ils se dépêchent d’avancer car après le front sera gelé."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/