single.php

NBA: les enjeux à deux semaines de la fin de la saison régulière

La première place à l'Ouest, la lutte pour les play-offs et les barrages, et la course aux récompenses individuelles font partie des enjeux des deux dernières semaines de saison régulière en NBA.

Dustin Satloff - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

La première place à l'Ouest, la lutte pour les play-offs et les barrages, et la course aux récompenses individuelles font partie des enjeux des deux dernières semaines de saison régulière en NBA.

Il reste entre sept et huit rencontres à disputer à chaque équipe d'ici le dimanche 14 avril, avant que la phase finale ne débute le mardi 16 avril avec les barrages (play-ins).

- La première place, c'est le Far West -

Si les Boston Celtics sont assurés de terminer premiers à l'Est, et quasiment certains d'obtenir le meilleur bilan de toute la ligue, et donc l'avantage du terrain pendant la phase finale, la lutte pour le siège de N.1 fait rage à l'Ouest entre trois équipes.

Le Thunder d'Oklahoma City (1er, 52 victoires - 22 défaites), le champion Denver (52-23) et Minnesota (51-23) se disputent le trône pour l'avantage du terrain au moins jusqu'à une éventuelle finale de conférence.

Le double MVP des Denver Nuggets, Nikola Jokic (D), à la lutte pour le ballon avec le pivot français des Minnesota Timberwolves Rudy Gobert, le 29 mars 2024 à Denver

Le double MVP des Denver Nuggets, Nikola Jokic (D), à la lutte pour le ballon avec le pivot français des Minnesota Timberwolves Rudy Gobert, le 29 mars 2024 à Denver

MATTHEW STOCKMAN - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Les Wolves ont remporté une bataille sur le parquet des Nuggets vendredi (111-98), avant de chuter dimanche lors de la réception des Bulls (109-101). Ils retourneront défier la bande à Jokic dans le Colorado le 10 avril.

- Une star sortie rapidement? -

Autre enjeu dans une conférence Ouest plus dense et plus folle, les Los Angeles Lakers de LeBron James ne sont que 9e (42-33) et les Golden State Warriors de Stephen Curry 10e (40-34), à la dernière place qualificative pour les barrages.

Surtout, les Warriors restent sous la menace des Houston Rockets (38-36), chez qui ils se déplacent jeudi.

Le classement actuel réserverait un barrage terrible entre les Warriors et les Lakers sur un match sec, qui éliminerait le perdant et donc une immense star NBA de la phase finale.

Stephen Curry (D), des Golden State Warriors, poursuivi par LeBron James (G), des LA Lakers, lors d'un match de saison régulière de NBA, le 16 mars 2024 à Los Angeles

Stephen Curry (D), des Golden State Warriors, poursuivi par LeBron James (G), des LA Lakers, lors d'un match de saison régulière de NBA, le 16 mars 2024 à Los Angeles

Sean M. Haffey - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Mais le classement est tellement serré à l'Ouest que les positions sont loin d'être figées, des Pelicans de la Nouvelle-Orléans (5e), jusqu'aux Rockets.

La conférence Est est plus lisible, avec Boston largement devant Milwaukee. Onzièmes et premiers virtuels éliminés, les Brooklyn Nets ont très peu de chances d'inquiéter les Atlanta Hawks (10e).

- Jokic MVP pour la 3e fois? -

Nikola Jokic, polyvalent pivot des Denver Nuggets déjà désigné deux fois MVP de la saison (2021 et 2022), fait figure de favori pour une 3e distinction. Ses Nuggets restent très bien classés, grâce à ses 23 matches en triple-double, et des statistiques complètes (26,1 points, 12,2 rebonds, 9 passes).

Nikola Jokic porte le ballon lors d'un match de saison régulière de NBA des Nuggets face aux Phoenix Suns, le 27 mars 2024 à Denver

Nikola Jokic porte le ballon lors d'un match de saison régulière de NBA des Nuggets face aux Phoenix Suns, le 27 mars 2024 à Denver

MATTHEW STOCKMAN - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Son nouveau triple-double dimanche (26 points, 18 rebonds, 16 passes) face aux Cavaliers (victoire 130-101) "représente parfaitement pourquoi il va être triple MVP", a dit son entraîneur Michael Malone. "Ce soir il a décidé de faire ce que font les MVP, de nous mener à la victoire. Ce qui montre sa maturité, son leadership, son sens des responsabilités, tout ce qui fait les grands joueurs."

D'après l'analyse hebdomadaire de la NBA, le Slovène Luka Doncic est 2e dans la course à la prestigieuse distinction, lui qui porte les Dallas Mavericks (33,1 points, 9,1 rebonds, 9,8 passes), et a multiplié les performances marquantes, avec notamment 73 points en un match en janvier.

Talentueux leader du jeune effectif du Thunder d'Oklahoma City, le Canadien Shai Gilgeous-Alexander (30,4 points, 5,5 rebonds, 6,3 passes) est dans la course.

"Il remplit tous mes critères, pour moi c'est le MVP, il a plus de 50 matches à plus de 30 points", plaide l'ex-star Shaquille O'Neal, influent commentateur sur TNT.

- Wembanyama vise plusieurs récompenses -

Le rookie français des Spurs Victor Wembanyama (#1) au contre face à Isaiah Hartenstein (#55), des New York Knicks, le 29 mars 2024 à San Antonio

Le rookie français des Spurs Victor Wembanyama (#1) au contre face à Isaiah Hartenstein (#55), des New York Knicks, le 29 mars 2024 à San Antonio

Ronald Cortes - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Le prodige français Victor Wembanyama, N.1 de la draft 2023, est éliminé depuis longtemps de la course aux play-offs avec ses San Antonio Spurs, derniers à l'Ouest. Mais le géant (2,24 m), à la faveur de performances marquantes, semble avoir pris le meilleur sur Chet Holmgren pour le trophée de rookie de l'année. Meilleur contreur NBA (3,4 en moyenne), "Wemby" fait partie des prétendants au titre de défenseur de l'année, tout comme son compatriote Rudy Gobert, déjà récompensé trois fois (2018, 2019, 2021).

- Soigner les blessés -

Pour de nombreuses franchises, ces deux dernières semaines sont aussi une course contre-la-montre pour essayer de récupérer sur leurs deux jambes des joueurs blessés. Sept semaines après son opération d'un genou, le MVP 2023 Joel Embiid se déplace de nouveau avec son équipe de Philadelphie, qui l'attend impatiemment après avoir reculé au classement (8e) sans son pivot.

Joel Embiid, convalescent, assiste à un match de saison régulière des Sixers, au côté de son coéquipier KJ Martin, le 29 mars 2024 à Cleveland

Joel Embiid, convalescent, assiste à un match de saison régulière des Sixers, au côté de son coéquipier KJ Martin, le 29 mars 2024 à Cleveland

Jason Miller - GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP

Les Los Angeles Clippers ont récupéré Russell Westbrook et tentent de préserver leurs stars en proie aux blessures (Kawhi Leonard, Paul George, James Harden), alors que Minnesota espère revoir bientôt sur les parquets Karl-Anthony Towns, touché à un genou début mars.

Par Robin GREMMEL / Los Angeles (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/