single.php

Ligue 1: le PSG touche le trophée du doigt

Déjà tranquille? Le Paris SG pourrait s'emparer de son 12e titre de champion de France dès mercredi soir s'il bat Lorient au stade du Moustoir (19h00) et que Monaco ne l'imite pas deux heures plus tard, lors des matches en retard de la 29e journée de Ligue 1.

FRANCK FIFE - AFP

Déjà tranquille? Le Paris SG pourrait s'emparer de son 12e titre de champion de France dès mercredi soir s'il bat Lorient au stade du Moustoir (19h00) et que Monaco ne l'imite pas deux heures plus tard, lors des matches en retard de la 29e journée de Ligue 1.

Agrandir l'écart actuel de 11 points (66 contre 55 pour le dauphin Monaco) avec quatre journées encore à jouer signifierait automatiquement le trophée hexagonal pour le PSG, un titre plus confortable que la saison dernière où il a senti presque jusqu'au bout le souffle de Lens dans son cou.

"Il n'y a pas d'urgence, qu'on gagne la Ligue 1 avant ou après d'autres échéances", balaye néanmoins Luis Enrique.

"J'espère qu'on pourra remporter le championnat dès demain, mais quand ça arrivera n'est pas important, il faudra garder une équipe connectée, concentrée, même si on gagne on devra rester concentrés dans les matches de Ligue 1", explique l'entraîneur parisien.

Le capitaine du PSG Marquinhos (c) lors de l'échauffement avant le match face à Lyon, le 21 avril 2024 à Paris

Le capitaine du PSG Marquinhos (c) lors de l'échauffement avant le match face à Lyon, le 21 avril 2024 à Paris

Guillaume BAPTISTE - AFP

"Peu importe quand on gagnera le championnat, on le mérite depuis longtemps l'important est comment on le gagne", ajoute-t-il.

"J'ai dit dès le début qu'on est favoris, avec le meilleur effectif et le meilleur budget, c'est même obligatoire de gagner, mais c'était important de le faire de la bonne manière, en jouant bien", insiste-t-il.

- Etrange soirée -

L'attaquant du PSG Goncalo Ramos (g) aux prises avec le Lyonnais Clinton Mata, lors du match de Ligue 1 PSG-Lyon, le 21 avril 2024 à Paris

L'attaquant du PSG Goncalo Ramos (g) aux prises avec le Lyonnais Clinton Mata, lors du match de Ligue 1 PSG-Lyon, le 21 avril 2024 à Paris

FRANCK FIFE - AFP

Surtout, le technicien espagnol a un historique triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions dans la ligne de mire, pour "marquer l'histoire du club et de la France", un "chemin encore long et sinueux". Et nul doute que sécuriser son premier volet dès mercredi tranquilliserait l'équipe... et lui permettrait de faire encore plus tourner que d'habitude en Ligue 1.

Déjà dimanche, contre Lyon, pourtant équipe en forme, il avait aligné une équipe très différente de celle qui était allée faire l'exploit à Barcelone cinq jours auparavant (4-1, qualification pour la demi-finale de Ligue des champions), avec Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé sur le banc, Nuno Mendes même pas convoqué dans le groupe.

Déjà friand de turn-over, Luis Enrique pourrait encore plus facilement réécrire ce scénario pour les quatre dernières journées de championnat, et travailler à mettre son équipe type dans les meilleures conditions possibles pour les demi-finales aller et retour contre le Borussia Dortmund les 1er et 7 mai.

Mercredi soir, pour aller chercher la victoire, et après avoir reposé des troupes dimanche, Luis Enrique pourrait aligner Kylian Mbappé, Nuno Mendes ou encore Ousmane Dembélé, avant de les préserver à nouveau contre Le Havre samedi.

Quant au milieu récupérateur Manuel Ugarte, relégué dans la hiérarchie depuis plusieurs mois après un début de saison canon, et suspendu dimanche, il postule clairement à une place au Moustoir.

Attention à l'excès de confiance, selon Luis Enrique: "Quand on est en bas du classement, on a peu à perdre, donc si on pense que ça va être facile, on se trompe".

La soirée pourrait être étrange. Le PSG ne pourrait pas, en cas de victoire en début de soirée sur des Merlus au bord de la relégation (16e), fêter le titre dès le coup de sifflet final puisqu'il faudra attendre la fin du match entre Monaco et Lille (21h00).

Par Baptiste BECQUART / Poissy (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/