single.php

L1: Jonathan David sauve Lille face à Rennes (2-2)

Mené 2 à 0 par Rennes à dix minutes du terme de la rencontre, Lille a arraché le match nul grâce à un doublé de son buteur providentiel Jonathan David (2-2) dimanche lors de la 25e journée de Ligue 1.

DENIS CHARLET - AFP

Mené 2 à 0 par Rennes à dix minutes du terme de la rencontre, Lille a arraché le match nul grâce à un doublé de son buteur providentiel Jonathan David (2-2) dimanche lors de la 25e journée de Ligue 1.

Sans cape mais avec le N.9 floqué dans le dos, le Canadien, 14 buts désormais au compteur, a été le sauveur de son club, promis pendant la majorité de la rencontre à une défaite embarrassante.

A défaut d'enchaîner une deuxième victoire de suite en championnat, ce qu'il n'est toujours pas parvenu à faire cette année, le Losc a au moins réussi à ne pas perdre au Stade Pierre-Mauroy, où il n'a concédé qu'une seule défaite depuis le début de la saison.

Ce point glané in extremis suffit au club nordiste pour conserver sa quatrième place mais avec le même nombre de points (42) que son rival honni Lens.

De son côté, Rennes restera à la huitième place (36 points) au terme de cette journée de Ligue 1. Mais le club breton nourrira des regrets au regard de sa première demi-heure de jeu idéale.

En forme et en confiance dans la foulée de leur démonstration en Autriche face au Sturm Graz (3-0) en Ligue Europa Conférence, les Lillois étaient en position de force avant cette rencontre au Stade Pierre-Mauroy, où ils n'avaient perdu qu'un match et concédé seulement quatre buts depuis le début de la saison.

Mais c'est peut-être justement leur voyage à Graz qui les a pénalisés. Les joueurs de Paulo Fonseca ont été dépassés durant la première demi-heure, trop souvent en retard dans les duels et maladroitement techniquement.

- Les Lillois émoussés physiquement -

Ils ont aussi été pris dès la première minute par Rennes, opportuniste pour convertir sa première occasion en but, d'une reprise on ne peut plus heureuse de Ludovic Blas de la tête puis du pied après un centre de Benjamin Bourigeaud, oublié sur le côté droit.

C'est ensuite Arnaud Kalimuendo qui a doublé le score d'une superbe frappe qui a heurté le poteau avant d'entrer (20e). Le Losc avait pourtant réussi à récupérer le ballon quelques secondes auparavant, mais l'a perdu non loin de sa surface, comme un parfait symbole d'un début de match où les joueurs de Paulo Fonseca ont affiché des lacunes physiques et techniques.

Ils se sont ensuite relevés, monopolisant le ballon et se procurant des occasions que Steve Mandanda a repoussées, impérial dans les cages bretonnes devant Edon Zhegrova (36e, 42e) et Jonathan David par deux fois dans le temps additionnel de la première période.

Lille n'est pas parvenu à changer de rythme en deuxième période dans ce match haché, malgré le savon passé par le capitaine Benjamin André à ses coéquipiers (53e).

Mais Paulo Fonseca a eu la bonne idée de faire entrer le jeune attaquant Trevis Dago (19 ans). Formé au club, il a ajouté dans ce match ce dont ses partenaires manquaient cruellement jusqu'alors: de l'énergie, quitte à faire faute.

Dago a d'abord trouvé Jonathan David pour la réduction du score de près (84e), puis son énergie a été contagieuse, les Lillois se ruant alors vers les cages bretonnes, jusqu'au deuxième but du Canadien, au bon endroit, au bon moment pour battre Mandanda, qui venait de repousser une tête de Rémy Cabella (90e+2).

Le Stade rennais pourra s'en vouloir de s'être arrêté de jouer après les trente premières minutes. A l'inverse, ce match nul inespéré à une saveur de victoire pour Lille, qui devra toutefois gagner en constance pour glaner un billet pour la Ligue des champions.

Par Remi BOUVERESSE / Villeneuve-d'Ascq (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
23H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/