single.php

Foot: la star australienne Sam Kerr plaide non coupable d'outrage à caractère raciste sur un policier

L'internationale australienne Sam Kerr, star féminine du football, sera jugée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste sur un policier, une accusation pour laquelle elle a plaidé non coupable, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Patrick Hamilton - AFP/Archives

L'internationale australienne Sam Kerr, star féminine du football, sera jugée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste sur un policier, une accusation pour laquelle elle a plaidé non coupable, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Les faits sont anciens et remontent au 30 janvier de l'année dernière à Twickenham, dans la banlieue sud-ouest de Londres, a précisé un porte-parole de la Metropolitan Police. Ils se sont produits alors qu'un agent de police intervenait en réponse à un litige sur le tarif d'une course en taxi, a-t-il poursuivi.

Agée de 30 ans, Sam Kerr, qui joue au FC Chelsea, devrait être jugée en février 2025. Elle est poursuivie pour comportement "menaçant, offensant et insultant", un chef d'accusation passible d'une amende ou d'une peine de prison si l'infraction est prouvée.

Le directeur général de la fédération australienne de football James Johnson a jugé ces accusations "préoccupantes" et "très sérieuses". "Il s'agit de racisme et il n'y a pas de place pour le racisme dans notre sport", a poursuivi le directeur de Football Australia, en soulignant également que Sam Kerr "a des droits (..) des droits dans la procédure".

Le sélectionneur de l'équipe féminine d'Australie, Tony Gustavsson, s'est quant à lui dit mardi "surpris" et dans l'incapacité de "commenter l'infraction car il s'agit d'une affaire judiciaire à ce stade".

"La seule chose que je puisse commenter est mon expérience et ma relation avec Sam en tant que personne et en tant que footballeuse. Et je n'ai eu que des expériences positives", a-t-il déclaré.

Opérée d'une grave blessure au ligament croisé antérieur d'un genou début janvier contractée lors d'un stage d'entraînement hivernal au Maroc, l'attaquante se remet de l'intervention, mais la suite de sa saison, notamment les Jeux olympiques cet été à Paris, est fortement compromise.

"Je pense qu'il est un peu trop tôt pour envisager une sélection à l'heure actuelle et, comme nous le savons tous avec la grave blessure de Sam en janvier, il y a évidemment un très gros point d'interrogation sur le fait qu'elle puisse être sélectionnée", a aussi déclaré Tony Gustavsson.

Sam Kerr, dauphine de l'Espagnole Aitana Bonmati pour le Ballon d'or 2023, joue depuis la saison 2019-2020 à Chelsea, où elle empile les titres: les quatre derniers championnats d'Angleterre, plus trois Coupes d'Angleterre et deux Coupes de la Ligue.

Internationale depuis l'âge de 15 ans, Sam Kerr était de l'aventure des "Matildas" lors de la Coupe du monde que co-organisaient l'Australie et la Nouvelle-Zélande l'été dernier. Après avoir sorti la France en quart de finale, elles ont buté sur l'Angleterre en demi-finale.

AFP / Londres (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
13H
11H
09H
08H
07H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/