single.php

Guillaume Meurice suspendu par Radio France après avoir répété ses propos sur Netanyahu

L'humoriste de France Inter Guillaume Meurice a été suspendu par Radio France dans l'attente d'une éventuelle sanction pouvant aller jusqu'au licenciement, après avoir réitéré dimanche ses propos polémiques tenus fin octobre sur Benjamin Netanyahu, a-t-on appris de sources concordantes jeudi.

JOEL SAGET - AFP/Archives

L'humoriste de France Inter Guillaume Meurice a été suspendu par Radio France dans l'attente d'une éventuelle sanction pouvant aller jusqu'au licenciement, après avoir réitéré dimanche ses propos polémiques tenus fin octobre sur Benjamin Netanyahu, a-t-on appris de sources concordantes jeudi.

"Il y a des choses qu'on peut dire. Par exemple, si je dis +Netanyahu (le Premier ministre israélien, NDLR) est une sorte de nazi mais sans prépuce+, c'est bon. Le procureur, il a dit +c'est bon+", a lancé le chroniqueur sur France Inter dimanche, en référence au récent classement sans suite d'une plainte à son encontre l'accusant d'antisémitisme pour des propos similaires.

Guillaume Meurice a lui-même annoncé sur X sa convocation à un entretien préalable en vue d'une possible sanction, ce qu'a confirmé Radio France à l'AFP.

"Il a été convoqué ce jour par la direction des ressources humaines à un entretien préalable qui aura lieu dans les prochaines semaines", a précisé le groupe public. "Dans l'attente de cet entretien préalable, il est suspendu de l'antenne" mais conserve sa rémunération, a indiqué Radio France, sans "présager" de l'issue de l'entretien ni en dévoiler la cause.

"Pour des raisons indépendantes de ma volonté, je ne participerai pas aux deux prochaines émissions +Le grand dimanche soir+", a commenté le chroniqueur sur X. Il risque une "éventuelle sanction disciplinaire pouvant aller jusqu'à la rupture anticipée de (son) contrat à durée déterminée pour faute grave", a-t-il fait savoir.

Cette convocation est liée à son intervention de dimanche, selon une source interne à la radio.

L'humoriste avait déjà écopé en novembre d'un avertissement de la direction de Radio France, qu'il conteste devant les prud'hommes.

En cause, un sketch du 29 octobre 2023 dans lequel il suggérait pour Halloween un "déguisement" de Benjamin Netanyahu "sorte de nazi mais sans prépuce".

Ces propos avaient suscité une vive polémique dans le contexte de la guerre entre Israël et le Hamas.

A la suite de nombreuses saisines, l'Arcom, le régulateur de l'audiovisuel, avait adressé une mise en garde à Radio France, une décision rare pour une séquence humoristique.

Guillaume Meurice a livré son récit de cette polémique dans un livre, "Dans l'oreille du cyclone", paru en mars aux éditions du Seuil.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/