single.php

C1: le PSG retrouve les quarts de finale et un Mbappé de gala

Le Paris SG s'est qualifié pour les quarts de finale de Ligue des champions pour la première fois depuis trois ans en dominant la Real Sociedad une deuxième fois (2-1), grâce notamment à Kylian Mbappé qui a répondu aux tensions avec son entraîneur par un doublé spectaculaire.

FRANCK FIFE - AFP

Le Paris SG s'est qualifié pour les quarts de finale de Ligue des champions pour la première fois depuis trois ans en dominant la Real Sociedad une deuxième fois (2-1), grâce notamment à Kylian Mbappé qui a répondu aux tensions avec son entraîneur par un doublé spectaculaire.

Éliminé deux fois de suite au stade des 8e de finale contre deux grands européens, le Real Madrid en 2022 et le Bayern Munich en 2023, le PSG va retrouver le top 8 continental pour la première fois depuis son beau parcours de 2021 (demi-finales).

Le match aller gagné 2-0 par les Parisiens et le marasme traversé par la Real Sociedad en Espagne avaient en partie été éclipsés par les tensions récentes entre le coach Luis Enrique et Kylian Mbappé.

Luis Enrique avait choisi la période de forte exposition de sa superstar ces dernières semaines, avec l'annonce à ses dirigeants de son départ l'été prochain, pour affirmer son leadership sur l'équipe. Il avait fortement rogné son temps de jeu lors des trois derniers matches, affirmant vouloir "s'habituer à jouer sans Kylian Mbappé".

Luis Enrique n'était pas content? "Doublé", a semblé répondre Mbappé mardi soir. Le capitaine des Bleus, qui portait le brassard pour le PSG aussi en l'absence de Marquinhos dans le 11 de départ, a très vite prouvé que ces secousses n'avaient pas affecté sa détermination et son envie.

Dès la 15e minute, lancé sur le côté gauche de la surface de réparation basque par Ousmane Dembélé, Mbappé est parvenu à se recentrer avant de décocher une frappe chirurgicale dans le petit filet opposé avec une soudaineté dont il a le secret. Et ce malgré la présence de deux défenseurs devant lui.

Le scénario était idéal pour le PSG, avec désormais un matelas d'avance de trois buts. Dès lors, la pression que tentait de mettre la Real Sociedad comme en première période du match aller semblait plus légère. Et la charnière centrale des deux Lucas, Hernandez et Beraldo, alignée parce que Marquinhos et Danilo étaient trop justes physiquement, a bien fonctionné.

Contrairement au positionnement un peu plus bas que d'habitude d'Ousmane Dembélé, qui a multiplié les imprécisions et les pertes de balle.

- Avertissements -

Une belle séquence collective de la Real Sociedad à la 37e minute a rappelé que les Basques avaient terminé premier de leur groupe devant l'Inter Milan, réveillant les supporters à la bannière bleu et blanc.

Avant la reprise, les joueurs du PSG ont formé un cercle au centre du terrain pour éprouver leur solidarité et chasser définitivement les démons qui ont trop souvent assailli le PSG quand il s'est agi de conserver un résultat en Europe: contre Barcelone en 2017 (4-0; 1-6), Manchester United en 2019 (2-0; 1-3) et le Real Madrid en 2022 (1-0; 1-3).

Les Parisiens à l'entraînement au stade Anoeta le 4 mars 2024 à la veille du match contre la Real Sociedad

Les Parisiens à l'entraînement au stade Anoeta le 4 mars 2024 à la veille du match contre la Real Sociedad

FRANCK FIFE - AFP

Le rite a fonctionné et invoqué un deuxième tour de magie de Kylian Mbappé. L'attaquant, servi par une passe lumineuse de Lee Kang-In que venait de faire rentrer Luis Enrique, a crucifié Alejandro Remiro. Le gardien avait anticipé au second poteau comme pour le premier but mais Mbappé a usé de sa "spéciale" pour torpiller le ballon au premier poteau (2-0, 56e).

A partir de là, trop relâché, le PSG a pris le bouillon avec plusieurs grosses occasions pour la Real Sociedad. Un but a été refusé de justesse pour hors-jeu. Et les Basques ont parfois raté l'immanquable, à l'image de Zubimendi seul aux six mètres (75e). Mais l'Italien Gianluigi Donnarumma a aussi effectué une parade dantesque à bout portant (77e).

Enfin, la Real Sociedad a marqué un but mérité aux abords des arrêts de jeu par Mikel Merino (89e).

Autant d'avertissements pour le PSG qui ne pourra sans doute pas se permettre un tel trou d'air en quarts de finale.

Mais l'essentiel de la soirée était ailleurs et les Parisiens ont exulté au coup de sifflet final, allant saluer leurs quelque 1.700 supporters parqués derrière une vitre, tout en haut du stade Anoeta.

Quant à Kylian Mbappé et Luis Enrique, le scénario du soir est de nature à les réconcilier. Ils ont eu une franche accolade après le match. Le joueur a assuré à Canal+ n'avoir "aucun problème" avec le coach, qui lui, a semblé s'incliner: "On ne gère pas Mbappé, il se gère lui-même".

Par Baptiste BECQUART / Saint-Sébastien (Espagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/