Touristes et Parisiens saluent "une renaissance" de l'Arc de Triomphe

L'Arc de Triomphe
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Cinq mois après les dégradations lors de l'acte 3 des gilets jaunes à Paris, c'est un Arc de Triomphe complètement restauré qui va pouvoir accueillir les célébrations du 8 mai ce mercredi. Symbole de la capitale, le monument napoléonien avait pu rouvrir une dizaine de jours plus tard, mais plusieurs œuvres, fortement endommagées, ont nécessité plusieurs mois de restauration. Sur place, Parisiens et touristes sont ravis de revoir cet emblème parisien rénové à temps.

Reportage Sud Radio de Mathilde Choin

Les yeux rivés vers la tombe du soldat inconnu, Clovis, 11 ans, passionné d'histoire, découvre l'Arc de triomphe pour la première fois... Bien loin des images qu'il a vu devant sa télé le 1er décembre dernier: "Heureusement que ça a été restauré pour le 8 mai. Sinon ça aurait pu être une sorte choc. C'est n'importe-quoi de saccager comme ça !"

Mobilier détruit, œuvres d'arts endommagées, graffitis tagués sur les murs: pour sa maman, Fabienne, une page sera enfin tournée en ce 8 mai: "ça concerne tout le monde, notre nation mais aussi toute l'Europe, au delà de la France. C'est important pour tout le monde." 

Des restaurations à plus d'un million d'euros: "J'espère que ça servira de leçon"

Important pour tout le monde? Michèle et Alexia n'en sont pas si sures: "On sent qu'il y a moins d'attache à certaines valeurs aujourd'hui, à une histoire commune. C'est une question d'éducation, tout ça. J'ai éduqué ma fille de manière à ce qu'elle ne bousille pas l'Arc de Triomphe !"

Alain Ganet (association La Flamme sous l'Arc de triomphe) - "Le soldat inconnu est vraiment inconnu de nos enfants, c'est assez désolant" :

 

 

Alain Ganet espère également ne plus jamais revivre cela. Pour le commissaire de l'association La Flamme sous l'Arc de triomphe, ces cérémonies vont permettre d'oublier cet épisode: "J'espère que ça servira de leçon, et que beaucoup de Français prendront conscience de ce monument, de ce qu'il est, de ce qu'il représente. C'est un monument qu'on doit respecter."  Au total, les travaux de rénovation auront coûté plus d'1,2 millions d'euros.

Les rubriques Sudradio