single.php

Stupéfiants: opération "Place nette XXL" à Marseille, 22 kg saisis en trois jours

L'opération anti-drogue "XXL" lancée lundi à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône a permis la saisie de 22 kilos de stupéfiants, a indiqué mercredi Pierre-Edouard Colliex, préfet de police du département, affirmant que les opérations vont "continuer pendant des semaines".

NICOLAS TUCAT - AFP

L'opération anti-drogue "XXL" lancée lundi à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône a permis la saisie de 22 kilos de stupéfiants, a indiqué mercredi Pierre-Edouard Colliex, préfet de police du département, affirmant que les opérations vont "continuer pendant des semaines".

Le président Emmanuel Macron s'était déplacé en personne mardi à la Castellane, une cité de la deuxième ville de France gangrénée par les trafics, promettant d'étendre des opérations "Place nette XXL" du même genre à tout le territoire.

Depuis lundi, "22 kilos de stupéfiants ont été saisis", a déclaré mercredi en fin d'après-midi M. Colliex, depuis la cité de la Castellane, dans les quartiers nord.

Mardi, les autorités avaient indiqué que l'opération avait débouché sur le placement de 71 personnes en garde à vue et la saisie de quatre armes et plus de 385.000 euros en liquide ou en avoirs.

"La Castellane est l'une de nos priorités d'action", a confirmé le préfet, "mais il y a 13 sites où l'on mène des opérations sur l'ensemble du département", avec encore "700 effectifs mobilisés" mercredi.

Alors que certains dealers avaient assuré sur les réseaux sociaux leur intention de rouvrir dès mercredi des points de deal, M. Colliex a assuré qu'"à la Castellane aujourd'hui il n'y a pas de retour de points de deal". Il a précisé que les deux saisies réalisées mercredi dans la cité sont des "saisies sèches, des stupéfiants abandonnés, cachés dans des voitures, des caves de la cité", ce qui selon lui "démontre que les ventes ne sont plus actives, que les points de deal ne sont plus actifs".

Concernant le développement de la vente en livraison via les réseaux sociaux, baptisée "Ubershit", M. Colliex a rappelé que "deux groupes d'enquêtes cyber ont été créés à l'Office anti-stupéfiants de Marseille, dont le travail est justement d'identifier ces sites, identifier ces vendeurs. Nous sommes en capacité de saisir, d'interpeller les vendeurs, de verbaliser les acheteurs".

Mais "la priorité aujourd'hui ce sont les points de deal" physiques, a-t-il insisté, afin de "restaurer le cadre de vie" des habitants.

La guerre de territoires pour le contrôle des juteux points de deal marseillais a ensanglanté la cité méditerranéenne comme jamais en 2023, avec 49 personnes tuées dont quatre victimes collatérales, et 123 personnes blessées.

Par ailleurs, une autre opération anti-drogue a eu lieu dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, toujours en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), ont indiqué lors d'une conférence de presse le procureur et le préfet. Mobilisant quelque 70 policiers, elle a permis six interpellations et la saisie de 20.000 euros, de montres de luxe et d'un revolver.

AFP / Marseille (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
13H
11H
09H
08H
07H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/