Strasbourg bannit le foie gras des réceptions officielles

Alors que les fêtes de fin d'année approchent, le foie gras semble dans la ligne de mire des municipalités écologistes.

foie gras
Le foie gras serait-il dans la ligne de mire des municipalités écologistes ? (AFP)

Le foie gras vient d’être banni des réceptions officielles par la maire écologiste de Strasbourg. Une décision d’autant plus cocasse que l’Alsace est un de ses terroirs de référence.

"Une totale méconnaissance de notre filière"

"Cette annonce nous scandalise totalement, reconnaît Marie-Pierre Pé, directrice du Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras (CIFOG). On s’attaque à un symbole de notre gastronomie, de notre patrimoine alsacien. Et ceci par totale méconnaissance de notre filière. C’est une véritable offense !"

La même question pourrait bien se poser à Grenoble voire à Bordeaux. "Nous allons attirer l’attention de ces maires sur le fait qu’il est important de connaître notre filière pour comprendre comment nous produisons un foie gras, explique-t-elle. Je leur dis 'allez voir nos producteurs, ils ouvrent leurs fermes'. Après, je n’ai pas d’inquiétude. C’est un produit cher au cœur des Français et qui fait partie des fêtes de fin d’année. Après les restrictions, nous avons tous envie de fêtes de familles autour de bons produits."

"Cela respecte totalement la vie des oies et des canards"

"Tout ceux qui sont allés à la rencontre de nos producteurs comprennent qu’il s’agit d’un engraissement qui intervient à la fin de la vie des animaux, insiste Marie-Pierre Pé, directrice du CIFOG. Cela respecte totalement la vie des oies et des canards qui servent à produire ce fameux foie gras que le monde nous envie."

"Aujourd’hui, la méthode est éprouvée, souligne-t-elle. Il y a de plus en plus de prise en compte du bien-être de l’animal. On va vers toujours plus de progrès. C’est un produit d’exception qui fait la renommée de la gastronomie française, dans nos terroirs, en Alsace, dans le Sud-Ouest, comme dans les restaurants français dans le monde entier."

Marie-Pierre Pé, directrice du Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras (CIFOG), était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 26 novembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !