single.php

Stellantis va investir 5,6 milliards d'euros en Amérique du Sud d'ici à 2030

Stellantis va investir 5,6 milliards d'euros en Amérique du Sud entre 2025 et 2030 a annoncé mercredi le groupe automobile, afin de développer son offre de véhicules électriques sur le continent mais aussi "les technologies Bio-Hybrid", alliant électrification et motorisations alimentées à l'éthanol.

JEFF KOWALSKY - AFP/Archives

Stellantis va investir 5,6 milliards d'euros en Amérique du Sud entre 2025 et 2030 a annoncé mercredi le groupe automobile, afin de développer son offre de véhicules électriques sur le continent mais aussi "les technologies Bio-Hybrid", alliant électrification et motorisations alimentées à l'éthanol.

Cet investissement est "le plus gros de l’histoire du secteur automobile brésilien et sud-américain", a indiqué Stellantis dans son communiqué.

Il doit permettre "le lancement de plus de 40 nouveaux produits" d'ici la fin de la décennie. "Cette annonce renforce notre confiance et notre engagement dans l’avenir de l’industrie automobile sud-américaine, et constitue une réponse au contexte commercial favorable qui y prévaut", a déclaré le directeur général du groupe, Carlos Tavares, cité dans le communiqué.

Le groupe aux 14 marques est leader dans la région où il a écoulé 878.000 véhicules en 2023, soit une part de marché de 23,5%. Fiat est la marque la plus vendue en Amérique du Sud, notamment grâce au pick-up Fiat Strada, véhicule le plus populaire du continent.

Cet investissement fait partie du plan Dare Forward 2030 qui prévoit 50 milliards d'euros d'investissement dans l'électrification de la gamme du groupe d'ici la fin de la décennie. Les 5,6 milliards d'euros annoncés serviront notamment à financer la technologie "Bio-Hybrid, qui combine électrification et motorisations hybrides alimentées par des biocarburants (éthanol)", a détaillé Stellantis.

Le site de Betim au Brésil, qui produit des véhicules Fiat - dont le pick-up Strada - "est le centre d’expertise mondial de l’entreprise" pour cette technologie. "Dans l’avenir, la région produira également un véhicule électrique à batterie (BEV)", poursuit Stellantis.

La technologie Bio-Hybrid développée "est compatible avec l'ensemble des lignes de production de l'entreprise dans la région". Son lancement est prévu d'ici fin 2024, selon le groupe automobile.

L'Amérique du Sud est présentée par Stellantis comme un élément essentiel du "troisième moteur" du groupe constitué avec l'Afrique, le Moyen-Orient, la Chine, l'Inde et l'Asie-Pacifique. Stellantis a récemment acquis 19,9% d'une entreprise argentine productrice de lithium, métal essentiel à la fabrication des batteries, afin de "répondre aux objectifs d’électrification définis dans son plan stratégique mondial".

 

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/