single.php

Retour des maths en classe de Première : "Emmanuel Macron a renié sa promesse"

Quid du retour des mathématiques en classe de Première annoncé par Emmanuel Macron ? Cela reste nébuleux, estime le SNES-FSU.

mathématiques
Quid du retour des mathématiques pour tous les élèves en classe de Première ? (AFP)

Emmanuel Macron a annoncé à Marseille le retour des maths en option en classe de Première. En effet, avec la réforme Blanquer, il n’y avait plus de mathématiques pour la moitié des élèves de Première.

Mathématiques : "Le retour d’une option dans le tronc commun"

"C’était un choix binaire : soit arrêter complètement, soit poursuivre avec la spécialité mathématiques. Cela posait de gros problèmes. Je vais reprendre la formule du Président : c’est le retour d’une option dans le tronc commun, réagit Pierre Priouret, secrétaire général du SNES-FSU en Haute-Garonne et professeur de maths dans un lycée à Toulouse. Ce qui, en réalité, ne veut rien dire. Emmanuel Macron a commencé à renier sa promesse. Il avait promis des mathématiques pour tous les élèves, et nous apprenons que c’est en option. On ne sait pas trop quel est le contenu réel de cette annonce."

 

"En réalité, nous aurons peu d’élèves inscrits"

N'y avait-il pas déjà des possibilités d’options ? "Oui, simplement au niveau de la Terminale, décrypte Pierre Priouret, secrétaire général du SNES-FSU. Il y avait un trou en Première, certains élèves n’avaient pas la possibilité de les reprendre en Terminale." Comment s’organiser avec ces mathématiques en option ? "Déjà, il va falloir informer les élèves et les familles. Personne n’attendait cette décision."

"Cela arrive très tard, à un moment où les élèves ont choisi leur spécialité, souligne-t-il. Ils se sont déjà projetés sur l’année prochaine, et un certain nombre ont déjà lâché les mathématiques en classe de seconde. C’est ce qui fait la problématique du retour d’une option ; en réalité, nous aurons peu d’élèves inscrits. Nous serons loin des mathématiques pour tous les élèves, comme le Président l’a promis. On ne sait pas combien prendront cette option, il faudra ajuster les moyens. C’est très nébuleux, cette affaire."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

 

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/