single.php

Réouverture des restaurants en Île-de-France : "Nous sommes des marchands de bonheur"

Alain Fontaine, président de l'Association française des maîtres restaurateurs et chef du restaurant Le Mesturet à Paris, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 15 juin. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Ca y est, les indicateurs sont repassés au vert ! Les restaurants peuvent rouvrir dès aujourd’hui en Île-de-France. Mais sont-ils prêts pour autant ?

 

Un lent redémarrage

"Oui, nous étions prêts car nous faisions déjà de la vente à emporter, confie Alain Fontaine, président de l'Association française des maîtres restaurateurs et chef du restaurant Le Mesturet, à Paris. Nous n’avions pas de terrasse, mais avec la mairie de Paris, nous avions pu en installer une sur le trottoir. C’est un grand soulagement, la fin d’une situation incroyable".

Quelles seront les mesures particulières dans les restaurants ? "Cela fait partie des paramètres qui font que l’on va redémarrer doucement. Il y a des interrogations, le protocole sanitaire est dense. Le modèle économique de certains restaurants ne va pas permettre de bien fonctionner. Nous, cela devrait aller, nous sommes passés de 90 à 60 couverts. S’il fait beau, nous allons peut-être les récupérer en terrasse".

Des établissements qui ne rouvriront jamais

"Le protocole sanitaire est à prendre en compte, entre autres paramètres, précise le chef du restaurant Le Mesturet, à Paris. Les touristes ne seront pas là dans des zones touristiques. Des hôtels vont rester fermés tout l'été. Le télétravail, cela signifiera que des gens mangeront chez eux et n’iront pas au restaurant. C’est sûr que la situation économique des restaurants va se remettre en place peu à peu. Nous rouvrons les restaurants aujourd’hui, mais ce ne sont pas ceux qui ont fermé le 15 mars. On peut dire qu’il y aura de la casse, des gens qui ne rouvriront jamais".

Tout le monde va-t-il revenir en cuisine ? "Il est urgent de rouvrir et de ne pas se presser, explique Alain Fontaine. Le bouclier social est important, le chômage partiel devrait durer jusqu’en septembre pour la restauration. Nous allons monter en puissance petit à petit. Nous sommes lundi, Rungis va se mettre en place. Les gens pourront manger normalement en salle. Mais tout va dépendre non pas de moi, mais de l’accueil, avec des gens masqués, du gel hydroalcoolique. C’est le travail des maîtres d’hôtels et des serveurs. Cela va se passer dans les yeux, la parole… Nous sommes des marchands de bonheur !".

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici ! 

L'info en continu
21H
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/