Pass sanitaire dans les stations de ski : "L'idée est de contrôler le maximum de personnes"

Après 20 mois sans travailler, c’est le coup d’envoi de la saison de ski samedi 4 décembre ! Dans les Alpes comme dans les Pyrénées, la plupart des stations ouvrent leurs domaines. Et cerise sur le gâteau, la neige est là ! Dans les stations, c’est l’effervescence à quelques heures de la réouverture, où le Pass sanitaire et le masque seront obligatoires.

ski
La plupart des stations de ski ouvriront leurs domaines samedi 4 décembre. © AFP

Reportage en Ariège à Ax 3 Domaines de Christine Bouillot pour Sud Radio

 

Pass sanitaire dans les stations de ski : "L'idée est de contrôler le maximum de personnes"

Avec 30 centimètres de neige tombés en une nuit dans la station de ski, Thierry doit dégager la neige de l’accès aux télésièges. "On prépare tout pour que samedi à l'ouverture on soit opérationnels !" Tout est prêt pour l’ouverture le 4 décembre à 9 heures. Pour skier : Pass sanitaire et masques obligatoires, même dans les remontées. "Le masque est obligatoire dans les files d'attente aux caisses et aux remontées mécaniques, sur les remontées mécaniques dans un télécabine et sur un télésiège", précise Jacques Murat, directeur commercial de la station.

Côté Pass sanitaire, il sera contrôlé pour accéder aux pistes et aux remontées. "Il y aura des contrôles dans les points de vente, dans la file d'attente, mais aussi dans les zones d'embarquement des remontées mécaniques. L'idée est de contrôler le maximum de personnes, pour assurer leur sécurité et celle des salariés, souligne le directeur commercial de la station. Beaucoup d'excitation et de stress", reconnaît-il.

 

 

"Tous les saisonniers sont logés et on a revu les salaires à la hausse"

Ici comme ailleurs, le Covid a posé des difficultés de recrutements des saisonniers. Cyril, patron du RDV, un restaurant au pied des pistes, a fait un effort pour recruter ses 12 salariés : "Tous les saisonniers sont logés et on a revu les salaires à la hausse".

Ce redémarrage de saison après une année blanche est avant tout une bouffée d’air économique. Pour 1 euro dépensé dans un forfait de ski, ce sont 7 euros injectés ailleurs dans l'économie locale.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !