single.php

"Ni Xavier Bertrand, ni François Baroin n'arrivent à empêcher la reproduction du duel Marine Le Pen–Emmanuel Macron"

Si l'on se fie à la nouvelle enquête d’intentions de vote présidentielle IFOP-Fiducial, Macron et Le Pen devraient terminer au coude-à-coude au premier tour de la présidentielle de 2022.

Frédéric Dabi, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, à 8h10, dans "C'est à la une".

Pour commenter les résultats de ce sondage, Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l’IFOP, était l'invité de Patrick Roger le 22 juin 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

Intentions de vote : Xavier Bertrand et François Baroin obtiennent 12% chacun

"Xavier Bertrand obtient 12%, ce qui est un socle appréciable. François Baroin obtient lui aussi 12%. Il fait un peu mieux que Xavier Bertrand auprès des personnes âgées, il fait moins du côté du salariat. Quoi qu’il en soit, ni Xavier Bertrand, ni François Baroin n’arrivent à empêcher la reproduction du duel Marine Le Pen–Emmanuel Macron. C’est quand même la première fois depuis 2002 qu’un président de la République sortant fait mieux qu’un autre dans les intentions de vote à deux ans de la présidentielle", a déclaré Frédéric Dabi.

"La droite peine à exister"

Et la droite ? "La droite n’est pas en mesure de jouer les premiers rôles, tout simplement parce que l’espace politique de droite est étriqué. Il est clairement occupé par le couple exécutif : Emmanuel Macron et Édouard Philippe. 75% des sympathisants LR se disent satisfaits de l’action d’Édouard Philippe. Auprès du segment fort de la droite, les personnes âgées de plus de 65 ans, Emmanuel Macron arrive nettement en tête. Compte tenu du positionnement centre-droitier d’Emmanuel Macron, la droite peine à exister. C’est une sorte de continuation des élections européennes".

Édouard Philippe, l’irremplaçable

Doit-on s’attendre à un changement de Premier ministre lors du remaniement qui suivra les élections municipales ? "Édouard Philippe connaît un véritable état de grâce. Il devance d’une vingtaine de points Emmanuel Macron dans tous les segments de droite, y compris les personnes âgées. Aujourd’hui, clairement, c’est lui qui tient l’édifice macronien. C’est lui qui permet à Emmanuel Macron d’avoir cette bouffée d’air. Mettre fin à ses fonctions constituerait à mes yeux un risque extrêmement important.

On se souvient de 2010 : Nicolas Sarkozy s’est fortement interrogé de remplacer ou pas François Fillon. À cette époque François Fillon était incontournable, Nicolas Sarkozy a décidé de le garder. Certains disent que c’est l’une des raisons pour lesquelles il a perdu en 2012. Je n’y crois absolument pas, je ne souscris pas à cette thèse. En tout cas, c’est une vraie question pour le Président à deux ans de la fin de son quinquennat", a fait savoir Frédéric Dabi.

Marine Le Pen arrive en tête chez les salariés, Yannick Jadot peine à jouer les premiers rôles

"Ce qui me frappe, c’est que Marine Le Pen est en tête chez les personnes âgées de 50 à 64 ans. Elle écrase Emmanuel Macron dans les catégories populaires. Et du côté des salariés, c’est 50-50.

Quant à Yannick Jadot, même s’il a été très présent dans la campagne des municipales, sur le plan national, la gauche peine à jouer les premiers rôles. Elle est extrêmement morcelée. Autant on voit des intentions de vote pour des écologistes aux élections municipales, autant aux élections présidentielles Yannick Jadot n’existe pas", a fait savoir Frédéric Dabi.


Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/