single.php

Michel Maffesoli : "Ces élites restent sur des vieux schémas de la modernité"

Par La Rédaction

Michel Maffesoli, sociologue, co-auteur du livre "La faillite des élites" (éditions du cerf), était l’invité d’André Bercoff, mardi 29 septembre, sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Michel Maffesoli invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Le sociologue s'attaque aux élites sur le déclin. Michel Maffesoli repère un moment crucial dans notre histoire contemporaine, où de nouvelles élites pourraient s'installer en lieu et place de ceux qui tiennent le manche "médiatico-politique", avec des schémas et des idées "dépassés".

 

Un schéma moderne dans lequel "le peuple ne s'y reconnaît plus"

"Chaque société a besoin d'élites", commence en préambule Michel Maffesoli. De tout temps, les sociétés humaines ont été dirigées ou influencées par des élites qui peuvent prendre des formes tout à fait différentes selon le contexte. Attaquées à tort et à travers, les élites sont pourtant difficilement définissables. "C'est le pouvoir de dire et de faire", résume le sociologue qui pointe du doigt "l'oligarchie médiatico-politique, avec le pouvoir des experts".

Dans sa critique envers ces élites, Michel Maffesoli dédouane l'élite financière pourtant souvent attaquée. "Elle est plus pragmatique, plus près de la réalité et moins idéologique que l'élite médiatique", justifie-t-il. Dans son viseur, ce sont surtout "ces élites modernes qui restent sur des vieux schémas de la modernité", décrit l'intellectuel, les déclinant en trois mots : "individualisme, progressisme et rationalisme". "C'est le tripode moderne dans lequel le peuple ne s'y reconnaît plus", estime le sociologue.

Les élites contre le peuple ?

Ce qui explique pour l'auteur cette "peur du peuple" prétendue au sein des élites. "Le peuple sent mauvais pour eux", rapporte-t-il, observant "un écart extraordinaire comme cela se présente régulièrement d'un point de vue historique". Dans ces crises, de nouvelles élites alternatives émergent, comme aujourd'hui le professeur Toussaint, cite Michel Maffesoli. "C'est l'élite qui est en train d'émerger, qui ne se laisse pas avoir par les vieux schémas dépassés", estime-t-il.

Un exemple de ce clivage entre élites et le peuple : le port du masque. "C'est la mise à distance de l'autre", s'insurge le sociologue qui qualifie de "très grave" cette distanciation sociale imposée. "Les jeunes sont effrayés par la nécessité de mettre un masque. Comment vont-ils draguer ?", rapporte Michel Maffesoli qui voit dans cet outil "une barrière ne permettant pas les éléments essentiels de la vie". "On est dans ce moment où il y a une distorsion entre des élites qui veulent imposer des schémas dépassés, et l'idéal communautaire", remarque l'intellectuel.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
06H
05H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/