Un maire interdit à la neige de tomber sur sa commune

Pourquoi Marc Chavant, maire de Cerdon (Ain), a-t-il pris un arrêté municipal pour interdire la chute de neige sur sa commune ?

maire Cerdon neige
Nettoyer la neige des routes et rues suppose des équipements ruineux pour les petites communes. (Pascal Pochard-Casabianca - AFP)

C'est un arrêté municipal très original qu'a pris Marc Chavant, maire de la commune de Cerdon dans l’Ain : il a interdit à la neige de tomber sur le territoire de la commune !

"Nous n'avons plus d'argent"

Mais en fait, le sujet est plus sérieux qu'il n'en a l'air. "Nous sommes dans un petit village viticole de montagne de 800 habitants, dans l’Ain, explique l'édile. Avec humour, j’ai quand même voulu lancer un message de détresse. Je me rends compte que, depuis une vingtaine d’années, on essaie de tuer les communes. Des gens plus intelligents que nous, sans doute à Paris, pensent que les maires et les communes sont inutiles."

"Pourtant, on est confronté aux demandes de la population, y compris pour les choses dont nous ne sommes pas responsables. Nous n’y arrivons plus, car nous n’avons plus d’argent et qu’il faut dépenser toujours plus. Nous somme en train d’en crever, et j’ai tenté de dénoncer cela avec humour. Je vois que les médias m’entendent, que je suis entendu par une grande partie de la population. Je sais que je ne serai pas entendu par les politiques."

"Emmanuel Macron a tapé encore plus fort"

La difficulté réside-t-elle dans le fait d'investir dans du matériel de déneigement ? "C’est cela, confirme Marc Chavant. Un tracteur équipé avec le chasse neige, tout compris, neuf, c’est 150.000 euros. Nous avons un budget de 500.000 euros par an, fonctionnement et investissement inclus. Nous n'avons pas le droit de dépasser un certain niveau d’endettement, ni de lever l’impôt. La fiscalité n’a pas augmenté depuis au moins vingt ans dans la commune. C'est l’effet ciseau : soit on sauve l’épicerie de notre village, soit on achète le tracteur."

La taxe d’habitation, principale recette des communes, ayant été supprimée, "Emmanuel Macron a continué sur la lignée de ses prédécesseurs, et a tapé encore plus fort, estime le maire de Cerdon (Ain). Nous avons des dotations de l’État qui ne sont pas à la hausse, et des charges qui augmentent. La population devient de plus en plus exigeante, c’est le maire qui se fait engueuler, cela devient intenable."

Marc Chavant, maire de la commune de Cerdon (Ain), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 9 décembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !