Lydia Guirous - Second tour, Le Pen VS Macron : comment élargir leur programme sans trahir ?

Second tour, Le Pen VS Macron : comment élargir leur programme sans trahir ?

Comment rassembler au second tour sans perdre son socle ?

Les candidats multiplient les propositions et promesses. C’est normal c’est la campagne. Au 1er tour on bataille, on défend son programme, on se présente aux Français, au second on bataille en rassemblant. Alors pour ça, chacun y va de ses «gestes».

Pour Emmanuel Macron, c’est l’écologie et la retraite. Il ajuste. Le vote  vert, LFI, le vote "des jeunes" sont les cibles et ils veulent de l’écologie et du social. Il a donc martelé son bilan et promet que son futur quinquennat sera "vert ou ne sera pas". Normal après tout faut aller les chercher ces jeunes. Des jeunes  qui en arrivent même à considérer que Marine Le Pen ou Emmanuel Macron c’est pareil, comme on est loin du 2002 de mes années lycée.

Et Marine Le Pen comment peut elle élargir ? 

Elle aussi promet en souriant, toujours. Car le sourire ne la quitte Marine depuis le début de la campagne. Trop mimi. Elle promet 100 000€ de prêt de l’état à taux zéro pour les familles qui veulent accéder à la propriété et pas de remboursement si elles ont trois enfants. Une politique nataliste et d’encouragement à l’accès à la propriété...allez chéri on fait le troisième, comme ça on rembourse pas les 100000€ du crédit …comment tout cela sera financé ? Bah on verra ça plus tard : « c’est pas cher c’est l’Etat qui paie » disait François Hollande. Elle ne fait plus démantèlement des éoliennes une priorité…Ben oui c’est cher et faut aller chercher toutes les voix...et le voile dans l’espace publique ? «  plus une priorité » Marine le pen prend le risque de l’affadissement sur des sujets très marqueurs pour son électorat.

Changement de programme risqué à quelques jours du second tour?  

La campagne est toujours une opération séduction. Elle est aussi une opération déminage avant ce débat qui est un match retour. Marine démine les points de programme qui seront des angles d’attaques par Macron, infaisables, anti-constitutionels ou inefficaces. Elle prend le risque de s’affadir et de pousser des électeurs de Zemmour à l’abstention. Mais qui lui permettrait de gagner en présidentiabilite pense-t-elle.

Son adversaire Emmanuel Macron lui aussi fait évoluer son programme...qui des deux finalistes sera mieux exécuter la figure de l’élargissement sans perdre en crédibilité, ni en constance ?