Lycéens et collégiens (plus ou moins) de retour en classe

Ce lundi 3 mai marque le début d’une nouvelle étape dans le déconfinement: les lycéens retrouvent leurs établissements dans des classes adaptées en demi-jauge. Les nouvelles mesures pour les collèges sont plus complexe: tous les élèves font leur rentrée en présentiel ce lundi, à l'exception des élèves des classes de 4e et 3e d'établissements où le virus circule plus intensément (Nord, Aisne, Oise, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val d’Oise, Val-de-Marne, Essonne, Paris, Yvelines, Sarthe, Loire, Rhône et Bouches-du-Rhône). C’est donc un jour de rentrée un peu particulier pour les collégiens.

(DAMIEN MEYER / AFP)
Reportage Sud Radio de Clément Bargain

 

Après quatre semaines d’interruption, Nina rejoint ce matin les bancs de l’école: un soulagement pour cette élève de 6eme. Les cours à distance, ce n’est pas franchement son truc: "C'était compliqué, l'ordi de ma maman a planté. Du coup j'ai dû faire sur ma tablette. On devait chercher quel prof mettait où et à quelle heure sur Pronote, Tims etc..." Une organisation pas toujours optimale pour sa maman, Sophie… "On ne savait pas quand y'avait cours ou pas. Ou qu'il y'avait parfois des devoirs, et parfois pas du tout… Ça aurait pu être un peu mieux organisé!"

 

Pas de cantine: la course à midi

Pour les collégiens, la rentrée s’effectue en présentiel sauf pour les 4e et 3e des quinze département les plus touchés par la pandémie. C’est le cas de Guillaume, en 4e:

"Demi-jauge: collège le matin, puis l'après-midi chez moi. Y'a des matières, par exemple musique ou art plastique, en visio ça n'apporte pas grand-chose!"

Un protocole sanitaire strict sera appliqué dans les collèges et lycées. Pour éviter les contaminations, certaines cantines resteront fermées. Marco et Raphaël sont tous les deux en 5e. "On sera tous externes. Pour moi, ça va être un peu compliqué. J'habite à 20-25 minutes du collège, du coup je vais avoir 20 minutes de temps de pause..." Dès qu’un cas de covid sera détecté dans une classe, elle devra fermer. Ce qui fait craindre, comme avant les vacances scolaires, des fermetures en cascade.

 

"Huit heures de visio, c'est un peu long. On a un écran avec un prof qui parle, c'est dur de se projeter dans le cours. Si y'a des choses qu'on n'a pas compris, y'a pas vraiment la possibilité de retravailler" - Guillaume, en 4e