single.php

Louvre: deux interpellations après un collage autour de "La liberté guidant le peuple"

Deux militants du collectif Riposte alimentaire ont été interpellés après avoir collé des affichettes autour du tableau "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix au musée du Louvre mercredi matin, a-t-on appris de sources concordantes.

Ian LANGSDON - AFP/Archives

Deux militants du collectif Riposte alimentaire ont été interpellés après avoir collé des affichettes autour du tableau "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix au musée du Louvre mercredi matin, a-t-on appris de sources concordantes.

"Résister est vital", peut-on lire sur ces autocollants apposés au mur, selon les images transmises par le collectif. Devant, deux de ses membres ont brièvement scandé des slogans en faveur d'une "Sécurité sociale de l'alimentation durable", le poing levé.

"L'œuvre n'a subi aucun dégât", a indiqué Le Louvre à l'AFP, sans autre commentaire. Après plus de six mois de restauration, le célèbre tableau réalisé en 1830 vient d'être réexposé.

Deux personnes ont été interpellées pour dégradation volontaire en réunion, a indiqué une source policière. Une plainte a été déposée par un représentant du Louvre, selon la même source.

Riposte alimentaire (anciennement Dernière rénovation) a déjà revendiqué un jet de soupe sur la vitre qui protège La Joconde au Louvre en janvier dernier.

D'autres oeuvres ont fait l'objet d'actes de vandalisme ou de tentative de dégradations ces derniers temps.

Des militants de Riposte alimentaire jetent de la poudre orange dans la galerie des glaces du château de Versailles, le 4 mai 2024

Des militants de Riposte alimentaire jetent de la poudre orange dans la galerie des glaces du château de Versailles, le 4 mai 2024

- - Riposte Alimentaire/AFP

Samedi, deux militants du même collectif ont été interpellés après avoir jeté de la poudre orange dans la galerie des glaces du château de Versailles.

Lundi, c'est le tableau "L'Origine du monde" de Courbet (1866) qui a été tagué à la peinture rouge au centre Pompidou-Metz, à qui il a été prêté par le musée d'Orsay. Deux femmes revendiquant une "performance" artistique ont été mises en examen pour des tags sur cinq oeuvres au total.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/