single.php

Rome: deux ans après, Zverev tourne la page de sa grave blessure de Roland-Garros

A une semaine de Roland-Garros (26 mai-9 juin), Alexander Zverev a enfin tourné la page la plus sombre de sa carrière, sa grave blessure sur le terre battue parisienne en 2022, en remportant dimanche le Masters 1000 de Rome.

Andreas SOLARO - AFP

A une semaine de Roland-Garros (26 mai-9 juin), Alexander Zverev a enfin tourné la page la plus sombre de sa carrière, sa grave blessure sur le terre battue parisienne en 2022, en remportant dimanche le Masters 1000 de Rome.

L'Allemand s'était adjugé en 2017 à 20 ans son premier Masters 1000 sur les courts du Foro Italico. Sept ans après, il a accueilli son deuxième titre dans la capitale italienne avec soulagement et une émotion plus vive encore.

"C'est une quinzaine spéciale pour moi, c'est à Rome que j'ai remporté mon premier Masters 1000 et c'est là que je remporte mon premier Masters 1000 depuis ma blessure", a expliqué Zverev.

"Cela a été deux années difficiles, je ne savais pas si j'allais revenir à ce niveau", a poursuivi le N.5 mondial qui compte désormais à son palmarès 22 titres, dont six Masters 1000, les tournois les plus importants après ceux du Grand Chelem.

En brisant en deux sets 6-4, 7-5 le rêve du Chilien Nicolas Jarry, 24e mondial et invité surprise de cette finale, Zverev a exorcisé les souvenirs de Roland-Garros 2022 qu'il avait quitté en larmes et en béquilles après s'être blessé gravement à la cheville droite lors de sa demi-finale contre Rafael Nadal.

- 4e mondial -

L'Allemand Alexander Zverev après le gain du premier set en finale du Masters 1000 de Rome face au Chilien Nicolas Jarry le 19 mai 2024

L'Allemand Alexander Zverev après le gain du premier set en finale du Masters 1000 de Rome face au Chilien Nicolas Jarry le 19 mai 2024

Tiziana FABI - AFP

Depuis cette blessure qui l'avait obligé à mettre fin prématurément à sa saison 2022, il courait après un titre d'importance. C'est maintenant chose faite, quasiment trois ans après sa précédente victoire dans un Masters 1000, à Cincinnati en août 2021.

Zverev, qui passera lundi de la 5e à la 4e place du classement ATP après ce succès, a rejoint le groupe inhabituellement fourni des prétendants au titre sur la terre battue parisienne.

Comme Nadal a peu joué et n'a pas ses repères habituels avant son dernier Roland Garros, comme le N.1 mondial et tenant du titre Novak Djokovic est en panne de confiance, aucun favori ne se dégage avant l'édition 2024 du Grand Chelem sur terre battue.

Zverev, en quête de son premier titre majeur, ralliera lui Paris avec une confiance au zénith.

S'il n'a pas eu à battre de joueur du top 10 mondial à Rome pour s'y imposer, il a frôlé la perfection lors de cette finale.

A l'image du premier jeu remporté grâce à trois aces et un service gagnant, l'Allemand a été intraitable sur son service avec 90% de premières balles et 100% des points remportés sur son premier service au cours du premier set.

- "Semaine incroyable" -

Redoutable également au service, Jarry, qui disputait sa première finale au-dessus d'un tournoi ATP 250, a été mis en difficulté par l'agressivité en retour de Zverev, qui s'est procuré deux premières balles de break à 4-3.

A 5-4, l'Allemand n'a pas laissé passer sa chance pour empocher le premier set en 41 minutes sur un coup droit dans le couloir de son adversaire.

Le Chilien Nicolas Jarry au service lors de la finale du tournoi Masters 1000 de Rome qu'il a perdue face à l'Allemand Alexander Zverev le 19 mai 2024

Le Chilien Nicolas Jarry au service lors de la finale du tournoi Masters 1000 de Rome qu'il a perdue face à l'Allemand Alexander Zverev le 19 mai 2024

Andreas SOLARO - AFP/Archives

Le second set s'est déroulé selon un scénario quasi identique au premier avec Zverev remportant relativement facilement ses mises en jeu et Jarry sous pression à 2-1, puis 3-2 et surtout à 5-4 lorsque Zverev s'est procuré deux premières balles de match.

Le Chilien s'est tiré d'affaire pour égaliser à 5-5, mais a définitivement cédé deux jeux plus tard après 1 h 41 minutes de jeu.

"C'est une semaine que je ne suis pas prêt d'oublier, c'était incroyable", a cependant déclaré le Chilien, au bord des larmes lors de la cérémonie protocolaire.

Lundi, il sera 17e mondial, soit le meilleur classement de sa carrière.

Signe d'une hiérarchie masculine en plein recomposition, avec les derniers feux du "Big Four", Zverev est le cinquième vainqueur différent en Masters 1000 cette saison en autant de tournois de cette catégorie disputés.

Par Jérôme RASETTI / Rome (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
05H
Revenir
au direct

À Suivre
/