Les agriculteurs français se mettent au tournesol

Alors que les cours du tournesol ont grimpé du fait de la guerre en Ukraine, les agriculteurs français réorientent leur production.

tournesol
Des rayons vides d'un supermarché où manque l'huile végétale de tournesol, le 5 avril 2022 à Paris. (Thomas Coex - AFP).

Les agriculteurs français accélèrent la production de tournesol, financièrement intéressante du fait de la forte hausse des cours.

Un prix des engrais multiplié par quatre

"Je ne transforme pas ma production, cela fait des années que j'en produis, tempère Hervé Lauzier, paysan-agriculteur à Châteauneuf-du-Rhône (Drôme). Le tournesol rentre toujours dans la rotation normale des cultures quand on travaille correctement. Je fais une dizaine d’hectares de tournesol chaque année. J’en fais un peu plus cette année, environ 13 hectares."

"D’abord, le prix est très haut, explique-t-il. D’habitude, je faisais du sorgo ou du maïs, mais c’est très gourmand en eau. Et comme l’engrais est passé de 350 à 1.200 euros la tonne, je me suis plus tourné vers le tournesol, beaucoup moins gourmand en eau et en engrais."

 

Tournesol : beaucoup moins d'eau et d'engrais

Le tournesol est donc beaucoup plus éco-respectueux ? "Je suis déjà en bio, explique Hervé Lauzier, paysan-agriculteur à Châteauneuf-du-Rhône. Je fais des analyses pour voir le niveau de nutriments dans le sol, vérifier s’il n’y en a pas trop. Là, cette année, je n'ai pas besoin d’en mettre. Il y a assez de stock dans mon sol. En maïs, il me faudrait utiliser 700 ou 800 kg d'engrais."

Est-ce si rentable que cela, de produire du tournesol ? "Avec la sécheresse cette année, dans notre région, je ne sais pas, tempère cet agriculteur. Je suis installé depuis 1987, je n'en ai vu qu’une comme cela, en 1988. Là, c’est exceptionnel."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”