single.php

Le secret de la confession est-il au-dessus des lois de la République ?

Le secret de la confession au dessus des lois de la République ? Jean-Pierre Sakoun, président de l’association "Unité Laïque", essayiste et ancien éditeur, était interviewé dans "Sud Radio vous explique" sur Sud Radio le 8 octobre. "Sud Radio vous explique" est diffusé tous les jours à 7h45 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Secret de la confession : "La loi est celle de tous les citoyens"

Le secret de la confession, la parole d’un fidèle dans un confessionnal, peut-il être levé dans certains cas ? "Il faut repartir de la Déclaration des droits de l’homme, estime Jean-Pierre Sakoun, président de l’association "Unité Laïque".  Elle dit dans son article 3 que le principe de toute souveraineté réside dans la nation. Cela veut dire que la loi est celle de tous les citoyens."

"S’il existe des associations, religieuses ou non, qui exercent leurs propres règles, ces règles s’appliquent volontairement aux membres de l’association, et n’ont en aucun cas de valeurs face aux lois votées pour le peuple par le peuple", rappelle l'essayiste et ancien éditeur.

 

Secret de la confession : "Des conditions dans lesquelles le secret professionnel peut être conservé"

Néanmoins, des textes reconnaissent le secret professionnel pour les prêtres. "Effectivement, à partir de ce principe de base, on adapte la loi au réel. On a créé à juste titre, et c’est l’honneur d’une démocratie, des conditions dans lesquelles le secret professionnel peut être conservé. Mais ces conditions sont régies par deux articles du code pénal, qui précisent expressément qu’en ce qui concerne les enfants mis en danger, le secret professionnel, de la confession dans le cas précis, ne s’applique pas."

Par ailleurs, détaille le président de l’association "Unité Laïque", "l’article 35 de la loi de séparation entre l’Église et l’État du 9 décembre 1905, dit que toute provocation directe à résister à l’application des lois ou à des actes légaux de l’autorité publique est condamné et tombe sous le coup de la loi. Le secret de la confession permet-il de ne pas répondre aux exigences de la justice ? La réponse est clairement non."

 

Retrouvez l'émission Sud Radio vous explique dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger

 

L'info en continu
22H
21H
19H
18H
17H
16H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/