"Le risque, c’est un effondrement massif du personnel en Ehpad"

Médecins Sans Frontière lance un recrutement d'urgence pour une mission d'intervention dans les Ehpads en France, en soutien au personnel. Reportage de Mathilde Jullien.

Une infirmière parlant à sa patiente, Henriette, 103 ans, le 6 mai 2020 à l’Ehpad Camille de Sant-Saens à Aulnay-sous-Blois. (Photo by JOEL SAGET / AFP)

L’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) lance un appel pour recruter des médecins, des psychologues et des infirmiers. L’ONG, plutôt habituée à intervenir dans les zones de guerre et les pays sous-développés, veut cette fois venir en soutien au personnel des Ehpads où la situation se dégrade avec près de 100 décès par jour. MSF craint que le personnel ne craque, autant sur le plan physique que le plan psychologique. Reportage de Mathilde Jullien.

"Le risque, c’est un effondrement massif du personnel en Ehpad"

Lors de la première vague de la Covid-19, 12.500 personnes sont décédées, en France, dans les Ehpads. Un véritable traumatisme pour les équipes qui se réveille avec la deuxième vague frappant de plein fouet la France. Marie Thomas, psychologue chez Médecins sans frontières, explique que "l’arrivée de la deuxième vague réactive des angoisses qui commençaient à guérir". "Le risque, c’est un effondrement massif du personnel en Ehpad." Le personnel, estime la psychologue, n’a pas réussi à intégrer tout son "vécu de la première vague".

 

Des questions "très concrètes"

Comme au Printemps 2020, les Ehpads souffrent d’un manque de personnel. Médecins Sans Frontière a donc décidé d’intervenir pour les épauler. Thomas Lauvin, coordinateur de la mission d’urgence lancée par MSF, explique que l’objectif est "d’essayer de comprendre quels sont les problèmes" et "essayer de les résoudre ensemble". Les questions que se pose le personnel sont "très concrètes" : comment passer d’une chambre à l’autre "sans risquer de contaminer deux patients", des questions liées à l’organisation de "la surveillance de température" ou encore "de tension" sans risquer de contaminer les patients ou le personnel "parce que là, c’est ce qu’il y a de pire pour la qualité de soins des patients".

La mission d’urgence est jugée nécessaire par Sylvie Dupont, directrice des Ehpad de l’Armée du Salut : "c’est extrêmement difficile d’accompagner les résidents". "C’est une très, très, très belle démarche, et merci à MSF. J’espère qu’il n’est pas trop tard."

Déjà lancé, le recrutement de MSF est disponible sur le site officiel de Médecins Sans Frontière. Un simple formulaire à remplir suffit pour postuler.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !