Site icon Actualités et émissions (direct live, vidéo, podcast)

Le célèbre cabaret parisien Le Lido à Paris va bien fermer ses portes !

Lido

📷 @julienbenhamouphotographe

Sur la célèbre avenue des Champs Élysées à Paris, le Lido est depuis 1946 une adresse incontournable. Ce cabaret parisien a gagné ses lettres de noblesse au fil des années. Mais selon nos informations, affaibli par les dettes, il va devoir dire adieu à plus de 75 ans d'histoire. Les spectacles représentaient un coût trop élevé. Un bout du patrimoine français s'éteint. C'est la fin d'une ère.

Selon les informations recueillies par Sud Radio, le groupe Accor, qui avait racheté le Lido en partie en 2006 puis totalement en 2009, a annoncé officiellement ce lundi à l'ensemble de ses salariés la fermeture du Lido dans sa version cabaret. Cette nouvelle devrait entrainer le licenciement d'environ 200 personnes. La fermeture du Lido devrait avoir lieu mi juin au plus tard.

Aujourd'hui, le Lido c'est 900 m2 de salle, 1100 places assises dont 900 pour dîner. Il emploie 350 personnes dont la partie en restauration... qui va elle aussi être supprimée tout comme, donc, la partie artistique et technique. Seuls quelques salariés vont être gardés pour assurer la reconversion de la salle. Car le Lido devrait désormais devenir une salle pour "des comédies musicales".

"Le Lido c'est fini, quel gâchis"

Adieu donc les célèbres spectacles pour le Lido qui était ouvert 365 jours par an jusqu'à la pandémie de Covid qui n'a pas épargné le cabaret parisien. Tout comme le Moulin Rouge ou le Crazy Horse, l'enseigne avait bénéficié des aides de l'État. Un millions d'euros avait été versé aux deux premiers. C'était une enveloppe de 700.000 euros qui avait été accordée au Lido. Mais cette aide n'a donc pas suffit pour permettre au cabaret de redresser la barre.

En 2020, le chiffre d'affaires des cabarets et des music-halls avait drastiquement chuté de près de 80 %, tombant ainsi à 45 millions d’euros.

Sur Facebook, Bruno Vandelli avait vendu la mèche en milieu de journée. Le célèbre danseur et chorégraphe français avait posté ce message ne laissant plus de place au doute : "Le Lido c'est fini ! Quel gâchis et quelle honte d'ôter ce lieu mythique Parisien, connu dans le monde entier . Une pensée aux danseurs , danseuses et toutes les personnes travaillant dans cet écrin dédié au spectacle et qui illumine les nuits de Paris depuis 1946 . L'argent détruit les âmes, les passions, les métiers avec un mépris quasiment total .
Triste nouvelle qui va sûrement faire beaucoup de bruit".
Sur Instagram, cette danseuse avait aussi fait part de sa tristesse.