single.php

La moitié des consultations de généralistes obtenues en moins de 3 jours, selon Doctolib

La moitié des rendez-vous de généralistes sont obtenus en moins de trois jours, selon une étude réalisée par la plateforme en ligne Doctolib et la fondation Jean Jaurès qui place ces praticiens largement en tête pour le délai d'accessibilité.

Olivier MORIN - AFP/Archives

La moitié des rendez-vous de généralistes sont obtenus en moins de trois jours, selon une étude réalisée par la plateforme en ligne Doctolib et la fondation Jean Jaurès qui place ces praticiens largement en tête pour le délai d'accessibilité.

Viennent ensuite les pédiatres (50% des rendez-vous obtenus en moins de 7 jours), les dentistes et les sages-femmes (11 jours), les psychiatres (16 jours), les gynécologues (22 jours), et les ophtalmologistes (25 jours), selon cette étude réalisée à partir des données de rendez-vous pris sur la plateforme.

Les dermatologues (36 jours) et les cardiologues (42 jours) ont les délais les plus longs.

"La dermatologie est une spécialité qui nécessite moins de prise en charge urgente, et les urgences cardiologiques sont fréquemment adressées à l'hôpital", note l'étude pour expliquer leurs délais nettement plus importants.

Quant aux masseurs-kinésithérapeutes, seule profession para-médicale scrutée, la moitié des rendez-vous sont accordés en moins de 6 jours.

Entre 2021 et 2023, "les délais médians d'octroi de rendez-vous" pour les différentes spécialités "n'évoluent pas, ou peu, ce qui est un signal encourageant compte tenu de l'augmentation de la demande de soins post-Covid et la baisse de la démographie médicale", indique l'étude.

Doctolib et la Fondation Jean-Jaurès ont réalisé l'étude sur la base des rendez-vous pris sur la plateforme, soit 87,6 millions de consultations pour les généralistes en 2023 - sur un total de plus de 200 millions de consultations de généralistes en France.

Pour les praticiens qui font de la téléconsultation, celle-ci permet d'accélérer sensiblement le délai de prise de rendez-vous, selon l'étude.

Ainsi, le délai médian de rendez-vous tombe à un jour en téléconsultation pour les médecins généralistes et les pédiatres, deux jours pour les sages-femmes, quatre jours pour les gynécologues, sept jours pour les cardiologues, huit jours pour les dermatologues, et 17 jours pour les psychiatres.

Les chiffres globaux fournis par l'étude peuvent toutefois cacher de fortes disparités entre départements, et à l'intérieur même des départements.

"Dans sept régions de France, une quinzaine de départements sont en difficulté" par rapport au reste du pays, "avec des délais médians au moins deux fois supérieurs, pour au moins trois professions", note l'étude.

Ces départements sont le Gers, la Saône-et-Loire, la Nièvre et le Territoire de Belfort, le Loiret, le Cher, les Deux-Sèvres, l'Ardèche, l'Eure, le Calvados, la Manche, la Loire-Atlantique et les Côtes d’Armor, le Pas-de-Calais.

L'étude note que les délais de rendez-vous ne sont pas toujours corrélés au nombre de médecins sur le territoire.

"Les cartes départementales expliquant la répartition des délais de rendez-vous ne se superposent pas nécessairement à celles de la démographie médicale", explique-t-elle.

"Au-delà de l'offre de soins, l'enjeu est donc celui de l'organisation des soins dans les territoires: coordination des soins, travail aidé, recours aux outils numériques", souligne l'étude.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
04H
22H
21H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/