single.php

JO-2024: début du relais de la flamme à Marseille avec l'ex-footballeur Basile Boli

Le relais de la flamme olympique a débuté jeudi à Marseille à l'emblématique basilique Notre-Dame-de-la-Garde, où Basile Boli, légende du football marseillais, a été le premier à porter la torche qui arrivera à Paris pour les JO-2024 le 26 juillet.

CHRISTOPHE SIMON - AFP

Le relais de la flamme olympique a débuté jeudi à Marseille à l'emblématique basilique Notre-Dame-de-la-Garde, où Basile Boli, légende du football marseillais, a été le premier à porter la torche qui arrivera à Paris pour les JO-2024 le 26 juillet.

L'ex-international français, seul buteur lors de la victoire de l'Olympique de Marseille en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions 1993, a débuté le relais juste sous la célèbre statue dorée de la "Bonne-Mère" qui veille sur la deuxième ville de France, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Vêtu de blanc comme tous les porteurs, il a ensuite passé le relais, sous un grand ciel bleu, en donnant le "baiser de la torche" à Colette Cataldo, 83 ans, supportrice historique de l’OM, qui a chanté "Allumer le feu" de Johnny Hallyday.

"Voilà, ça fait battre le coeur et c'est fantastique. C'est la flamme olympique, c'est le symbole du sport, du vivre ensemble, de tout ce qu'on peut espérer dans le monde", a commenté après coup Basile Boli.

"Attention, ça va passer très vite votre relais, profitez-en!", leur avait lancé auparavant Tony Estanguet, président du comité d'organisation des JO de Paris 2024.

L'ancien footballeur français Basile Boli (d) allume le flambeau de Colette Cataldo, supportrice historique de l’OM dans le cadre des relais de la flamme olympique et paralympique à la basilique Notre Dame de la Garde, à Marseille, le 9 mai 202

L'ancien footballeur français Basile Boli (d) allume le flambeau de Colette Cataldo, supportrice historique de l’OM dans le cadre des relais de la flamme olympique et paralympique à la basilique Notre Dame de la Garde, à Marseille, le 9 mai 202

CHRISTOPHE SIMON - AFP

"Le départ c'est important dans le sport", a-t-il ajouté. "On a pris un bon départ... maintenant c'est parti! On va chaque jour délivrer ces moments de fête, d'émotions" avec 10.000 relayeurs dans 400 villes de France jusqu'à la cérémonie d'ouverture des JO de Paris (26 juillet - 11 août).

Plusieurs dizaines de personnes avaient monté la colline pour assister à ce moment particulier et le cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, était présent en tenue d'apparat.

"Ca fait un petit réveil musculaire, mais comme les JO en France, c'est une fois tous les 100 ans, ça valait le coup", dit en souriant à l'AFP Julie Landon, 36 ans, venue à pied d'un autre quartier de Marseille. "Ca ne dure que quelques secondes le passage, comme pour le tour de France, mais c'est pas grave, je voulais participer".

Le rappeur Jul a embrasé le premier chaudron olympique lors d'une cérémonie sur le Vieux-Port de Marseille, le 8 mai 2024

Le rappeur Jul a embrasé le premier chaudron olympique lors d'une cérémonie sur le Vieux-Port de Marseille, le 8 mai 2024

NICOLAS TUCAT - AFP

La flamme doit poursuivre son chemin en contrebas, où l'attendent des centaines de personnes, beaucoup postées aussi aux fenêtres des immeubles, selon un journaliste de l'AFP

Marseille est la seule ville avec Paris traversée une journée entière par le relais.

Le premier chaudron olympique a été embrasé mercredi soir sur le Vieux-Port par le rappeur marseillais Jul, devant 150.000 personnes, après une grandiose parade maritime sur la Méditerranée.

AFP / Marseille (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/