Interdiction d'extension d'aéroports : "Les projets essaient d'avancer le plus vite possible pour passer avant cette loi !"

Parmi les mesures du projet de loi Climat présenté mercredi 10 février en Conseil des ministres, l’interdiction de construction ou d’extension d’aéroport si cela conduit à augmenter les émissions de gaz à effet de serre. À Marseille, le projet d’agrandissement de l’aéroport va peut-être y échapper. Le permis de construire a été accordé à la fin de l’année, mais les opposants ne s’avouent pas vaincus : ils viennent de déposer un recours.

Les opposants à l’extension de l’aéroport de Marseille Provence continuent de demander l’abandon du projet. © AFP

Reportage à Marseille de Lionel Maillet pour Sud Radio

 

"Ce serait plus 50% de passagers sur le Terminal 1 !"

Vouloir agrandir et moderniser l’aéroport de Marseille Provence pour accueillir encore plus de voyageurs est totalement déconnecté des objectifs sur le climat selon Charlène Fleury, la porte parole du mouvement écologiste Alternatiba. "On a 8 millions de passagers à l'heure actuelle sur le Terminal 1, on en aurait 12 millions... dénonce-t-elle. C'est plus 50% ! Ça veut dire plus d'émissions de CO2 dans l'atmosphère et ça, on ne peut pas se le permettre !"

"C'était une des mesures des citoyens de la Convention citoyenne pour le climat rappelle-t-elle : il faut arrêter tous les projets d'extension d'aéroports sur le territoire français. On s'aperçoit que dans la loi Climat, il y a eu un grand nombre de détricotages et il y aura probablement des passe-droits et des exceptions pour les extensions d'aéroports assure-t-elle. Et on voit que partout en France, les projets essaient d'avancer le plus vite possible pour passer avant cette loi !"

 

"L'avion à hydrogène ce n'est pas pour demain ni même après-demain !"

Baptisée "cœur d’aéroport", cette extension prévoit la création d’un nouveau hall d’embarquement de 22.000 m2 sur le Terminal 1. L’association "Attac" s’y oppose également : "par rapport au Covid, il faut le décaler dans le temps, parce qu'on ne sait pas comment va redémarrer le transport aérien explique Dominique Bonnet, qui se dit assez pessimiste sur ce sujet. Mais d'un autre côté, les progrès que serait susceptible de faire l'aviation en termes de réduction d'émissions de gaz à effet de serre est une courbe qui va décroître très lentement. Il ne faut pas rêver : l'avion à hydrogène ce n'est pas pour demain ni même après-demain ! estime-t-il.

Malgré une consultation publique défavorable, le préfet a quand même délivré le permis de construire pour des travaux à 140 millions d’euros. "L'argent public finance un projet qui va mathématiquement augmenter les émissions de gaz à effet de serre déplore Vincent Jannin, des "Amis de la Terre" Tout projet en ce sens aujourd'hui doit être requestionné par rapport à ça".

Tous ces opposants viennent d’adresser un recours gracieux au préfet des Bouches-du-Rhône pour faire annuler le permis de construire.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !