Hugo Clément : "C’est important de leur donner la parole"

Hugo Clément, journaliste pour le site Konbini, était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 14 janvier dans "Le 10h - midi". Il réagit autour du débat : fallait-il interviewer le Gilet Jaune Maxime Nicolle ?

Thumbnail

Hugo Clément : "Je pense qu’il ne faut pas faire l’autruche"

Le journaliste Hugo Clément a diffusé le 9 janvier une interview sur le site Konbini.fr de Maxime Nicolle, un Gilet Jaune connu pour ses thèses complotistes. Pendant l’interview d’une dizaine de minutes, Maxime Nicolle évoque le boxer Christophe Dettinger et les violences faites envers les journalistes. Mais l'interview prend un autre tournant lorsque celui-ci évoque les attentats de Strasbourg et de Nice qui lui permettent de développer ses théories du complot.

Accusé de lui avoir donné la parole, Hugo Clément se défend : "je pense qu’il ne faut pas faire l’autruche". Malheureusement aujourd’hui les thèses complotistes sont partagées par un nombre important de français", complète-t-il.

Face à ce constat, Hugo Clément perçoit deux postures à adopter : "soit on décide d’en parler et de poser des questions pour mettre les gens en face de leur contradictions, soit on décide de ne jamais en parler et de faire comme si cela n’existait pas". Pour le journaliste, cette dernière n’est pas la bonne solution : "c’est important de leur donner la parole".

Hugo Clément : "On n’échappe pas aux violences et aux menaces de la part des Gilets Jaunes "

Hugo Clément indique que pour certaines personnes de ce mouvement, les médias sont vus comme un instrument d’oppression dans les mains du pouvoir. "C’est une défiance généralisée contre tous les médias ou tout ce qui ressemble à une institution et qui peut être vue comme proche du pouvoir", rapporte-t-il.

"On n’échappe pas aux violences et aux menaces de la part des Gilets Jaunes", explique Hugo Clément. "On a des journalistes qui couvrent les manifestations tous les samedis et qui sont victimes de pressions, de menaces, d’injures de la part de certains gilets-jaunes, de la part de casseurs et aussi de la part de policiers", poursuit-il.

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

 

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "le 10h - midi".

 

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !