Embrasser les bébés peut les tuer !

Edwige Antier, pédiatre et ancienne députée UDI de Paris, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 1er octobre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Bébé maternité (©Fred Dufour - AFP)

La nouvelle a fait le buzz sur Facebook : une maman américaine a annoncé que son fils a été hospitalisé du fait d'un virus respiratoire transmis par une bise d’un proche de la famille. Cette maman lance un appel : n’embrassez pas les bébés, c’est dangereux !

 

Les bébés n'aiment pas être embrassés

Edwige Antier, pédiatre, confirme ce que dit cette maman américaine. "Il y a un principe : on n’embrasse pas les bébés, même le vôtre." Il faut dire que les papas comme les mamans qui rentrent du bureau et prennent les transports en commun leur ramènent ainsi tous les microbes de leur journée d'un simple baiser.

"Les bébés, cela ne les intéresse pas qu’on les embrasse, rappelle la célèbre pédiatre. Ils veulent qu’on leur parle. Les conduites avec les bébés sont vraiment absurdes et leur font peur. Ils vous regardent et voient votre bouche. Elle est énorme, c’est comme si vous étiez cannibale !"

Des parents en inquiétude affective

Pour Edwige Antier, embrasser les bébés est en fait un nouveau phénomène culturel. "Les bébés, à force de voir votre bouche, ils mordent. Il y a deux générations, on n’embrassait pas les bébés, c’est nouveau. Jamais nous n’avons eu autant d’enfants qui mordent dans les crèches. Il en va de même quand les mamans ramassent la tétine par terre pour la remettre dans la bouche des bébés : c’est ainsi qu'ils attrapent des méningites, des bronchiolites. Il faut arrêter !"

"Embrassez votre femme, votre amoureux, pas votre bébé, martèle la pédiatre. Il n’y a pas d’âge pour les embrasser ou non. Les enfants, ça les embête. L’objectif n’est pas d’apporter des microbes à un enfant quand il résiste plus. Je pense que cette nouvelle coutume apparaît parce que les jeunes parents ont une inquiétude affective. Les couples ne sont pas vraiment stables. On a peur de ne pas être aimé, et l’on reporte sur le bébé. Le bébé, lui, il veut être éveillé au monde."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger. 
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !