Élisabeth Lévy : "Les propos de Ruquier sur Mélenchon ? Les Français en ont marre de financer cette propagande"

L’émission de Laurent Ruquier et Léa Salamé sur France 2 "On est en direct" a passablement énervé Élisabeth Lévy.

Élisabeth Lévy

L’émission de Laurent Ruquier et Léa Salamé sur France 2 "On est en direct" a passablement énervé Élisabeth Lévy.

Sur FranceTV.fr : on lit "des personnalités se succèdent dans une ambiance feutrée et bienveillante". C'était le prêche du samedi soir avec deux grands prêtres de la religion progressiste dénoncent le diable avec une morgue sidérante.

Au bout de 4 minutes, Salamé cite Zemmour. Ruquier : "Ah non pas Zemmour,  Zemmour est un virus. Une épidémie. Qu’il faut combattre évidemment". Au passage, il bat sa coulpe pour l’avoir inventé dans son laboratoire. Roselmack ricane sur la blague Laurent/Frankenstein. Zemmour, un monstre fabriqué par Ruquier.

Ces gens friands de réminiscences historiques savent-ils que les nazis comparaient leurs ennemis fantasmés à des microbes/vampires ? La minute de la haine d’Orwell. Registre typique du fascisme. Mais c’est Zemmour qui est d’extrême droite. 

Ils ironisent sur la condamnation de Nicolas Sarkozy. Ils s’esclaffent de l’œuf jeté sur Macron. C'est un spectacle atterrant de la subversion subventionnée. Le pompon c’est Mélenchon. 

Ruquier : "Si vous voulez le bien des gens, il faut aller voir les quatre autres et leur dire c’est la seule façon. J’ai fait les comptes avec le sondage qui vient de tomber. Jadot 9, Mélenchon 9 ….ça fait 26 %. Là vous y serez au deuxième tour. Vous ou un autre. Hidalgo. Ou Jadot. Mais entendez-vous bon sang de bon dieu, si vraiment vous voulez que les Français aient une meilleure vie. Moi j’ai une belle vie. Mais que les Français qui souffrent aient une meilleure vie".

Laurent Ruquier, directeur de campagne de Mélenchon, le somme de nouer des alliances pour faire gagner la gauche. 

Il a le droit d’avoir des opinions, non ? 

Pour lui, être de gauche n’est pas une opinion mais une vérité révélée. Le camp du Bien. La droite c’est l’erreur. Le CSA va-t-il décompter Ruquier ? Coller une amende à France TV ? De toute façon, c’est nous qui payons. Même en dehors du service public, ce serait scandaleux. Mais en plus, la moitié des Français payent pour se faire insulter par des bateleurs qui ont le melon. Et ils en ont ras-le-bol de financer cette propagande.