Élisabeth Lévy - "Affaire Quatennens : on ne sait ce qui s’est vraiment passé"

Suite à la main courante déposée par son épouse, Adrien Quatennens se met en retrait de ses fonctions à LFI. La réaction d'Élisabeth Lévy.  L'affaire a été dévoilée par le Canard mercredi. Hier Adrien Quatennens a publié un long texte, un long déballage, en écriture inclusive. Il nous dit, qu'elle veut divorcer, lui pas. Que lors […]

Suite à la main courante déposée par son épouse, Adrien Quatennens se met en retrait de ses fonctions à LFI. La réaction d'Élisabeth Lévy. 

L'affaire a été dévoilée par le Canard mercredi. Hier Adrien Quatennens a publié un long texte, un long déballage, en écriture inclusive. Il nous dit, qu'elle veut divorcer, lui pas. Que lors de la dernière dispute, lui a pris son portable et elle s’est cognée en voulant le reprendre. Il lui a donné une gifle il y a un an et s’en est beaucoup excusé. 

La première réaction de Jean-Luc Mélenchon a jeté un froid: il dit sa confiance et son affection à Quatennens sans un mot pour l’épouse. Du coup, il a réagit avec un deuxième communiqué. 

Rions un peu: Panot s’indigne qu’on ne respecte pas la parole des femmes parce que Céline Quatennens ne voulait pas de publicité. On est tenté de penser que c’est un juste retour de boomerang. L'indignation des Insoumis est sélective. Ils ont débranché Bouhafs en essayant de le faire passer pour une victime de l’extrême droite. Ils ont hurlé contre Abad. Et Adrien Quatennens expliquait que si on avait pris garde à la première main courante, certains meurtres de femmes auraient pu être évités. 

Bref, pour les insoumis, les violences sexuelles et sexistes, comme ils disent, sont surtout un moyen de faire les beaux dans les médias et de cogner sur leurs adversaires politiques. 

Cependant, cette affaire pose beaucoup de questions

D'abord, la divulgation sans doute par des policiers. C'est répréhensible, mais humain, vu les insultes des insoumis contre la police.

Nul ne sait ce qui s’est vraiment passé. Certes, gifler une femme est condamnable, mais cela fait-il de lui un salaud, un cogneur ? On devrait se garder des jugements péremptoires. Les féministes ont une vision irénique du couple, qui serait régi par la démocratie et le respect. Mais l’amour c’est tourmenté, douloureux, inégalitaire. Oui, parfois, dans un conflit on ne se maîtrise pas (c'est aussi valable pour les femmes). C’est inexcusable, sauf que souvent on excuse l’autre parce qu’on sait que l’humanité, ce n’est pas toujours joli joli. 

La justice ne tranchera pas puisqu'il n'y a pas de plainte. Mérite-t-il la mort politique? Si nos vies privées étaient ainsi exposées, on serait tous virés, sauf les saints. 

Mélenchon dénonce le voyeurisme, mais c’est Quatennens qui nous convoque dans sa chambre à coucher. Il apprend à ses dépens que dans le monde totalitaire de la surveillance, il n'y pas de pardon. Alors je revendique le droit de ne pas savoir.