single.php

Chasseurs et agriculteurs "victimes de l’écologie politique et punitive"

Les agriculteurs et les chasseurs appellent à protéger la ruralité. Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 14 avril. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Alliance rurale
Willy Schraen, patron des chasseurs, sera tête de liste de L'Alliance rurale.

"Une violence montante, que nous avons voulu dénoncer"

Une tribune co-signée par agriculteurs et chasseurs appelle à une ruralité vivante et moderne. "Nous sommes actuellement très inquiets sur nos valeurs de ruralité. Sur nos choix de vie, aussi, des choses simples : la chasse, l’agriculture...", estime Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs. "On est surtout victimes de l’écologie politique et punitive, qui en a fait un étendard pour les prochaines élections régionales et départementales. Cela devient un peu pénible."

"Après, il y a beaucoup de gens qui prennent tout cela au pied de la lettre, qui vont essayer de détruire les installations dans les fermes, qui brûlent les pavillons de chasse, abattent les miradors. Il y a une violence montante, que nous avons voulu dénoncer avec les agriculteurs et les pêcheurs." Quelle sera la prochaine étape ? "Nous n’allons pas tarder à aller battre le pavé, cela démange beaucoup de monde actuellement."

"On veut plus d’écologie, de biodiversité"

Comment réconcilier les uns et les autres ? "Cela passe par le partage, que l’on s’écoute tous, que l’on se respecte, explique Willy Schraen. Nous n’avons jamais voulu imposer un mode de vie à d’autres. C’était un cri du cœur. Nous avons fait cette manifestation virtuelle, samedi 11 juin, qui a réuni 380.000 personnes. C’est un bon résultat qui prouve bien le malaise actuel. L’écologie, c’est très important. On veut plus d’écologie, de biodiversité, travailler sur tout cela. Mais pas des groupes pour nous faire la leçon, comme on entend partout."

Peut-être y a-t-il aussi eu des abus côté chasseurs et agriculteurs ? "Je suis sûr qu’il n’y a eu aucun abus du côté de la chasse. Je crois que l’agriculture a fait ce qu’on lui avait dit de faire, tout au moins les agriculteurs. Là, on parle de politique agricole, souvent européenne, c’est du délire de reprocher au monde agricole ce qui a pu se passer. Dire que tout est de leur faute, ou celle des chasseurs, ce n’est pas normal."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici ! 

 

L'info en continu
23H
21H
19H
18H
17H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/