single.php

Catherine Hiegel, mère de Coline Berry, accuse Richard Berry de violences conjugales

"Il cogne ma tête contre le lavabo, recousue à l'arcade": la comédienne Catherine Hiegel a affirmé avoir été violentée par son ex-compagnon Richard Berry, qui avait fait l'objet d'une plainte pour inceste par sa fille Coline, classée pour prescription.

Lionel BONAVENTURE - AFP/Archives

"Il cogne ma tête contre le lavabo, recousue à l'arcade": la comédienne Catherine Hiegel a affirmé avoir été violentée par son ex-compagnon Richard Berry, qui avait fait l'objet d'une plainte pour inceste par sa fille Coline, classée pour prescription.

Cette annonce a été faite sur le compte Instagram "Après les violences", qui expose des photos et des témoignages de personnalités et d'anonymes disant avoir été victimes de violences sexistes et sexuelles ou relatant le témoignage de personnes n'ayant pas voulu ou pu s'exposer.

Signées Marc Melki, ces photos reprennent à chaque fois la même scénographie: la personne pose face caméra avec un texte relatant son expérience.

L'actrice Catherine Hiegel à Paris, le 31 mai 2018

L'actrice Catherine Hiegel à Paris, le 31 mai 2018

Bertrand GUAY - AFP/Archives

Dans un post publié jeudi soir sur ce compte, Catherine Hiegel, 77 ans, accuse son ancien compagnon Richard Berry, le père de sa fille Coline, de l'avoir violentée alors qu'elle était enceinte.

"Il cogne ma tête contre le lavabo, recousue à l'arcade; plusieurs gifles bien sûr... La dernière, enceinte de sept mois, m'explose le tympan. Coline se retourne dans mon ventre. Condamnée à une césarienne. J'ai pas porté plainte, je l'ai quitté !, écrit-elle.

Les actes qu'elle dénonce remonteraient au milieu des années 1970.

Contacté par l'AFP, l'avocat de Richard Berry, Dylan Slama, n'a pas souhaité faire de commentaires.

Coline Berry-Rojtman a salué la prise de parole de sa mère, en écrivant en commentaire du post Instagram: "Je suis fière de toi maman".

Dans un article publié par Le Monde en février 2021, Coline Berry-Rojtman avait évoqué des violences sexuelles qu'elle aurait subies mineure, en 1984 et 1985, au domicile de son père qui vivait alors avec Jeane Manson, accusée d'avoir participé avec lui à ces agressions. L'enquête ouverte à Paris visant l'acteur a été classée sans suite le 31 août 2022 pour cause de prescription.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
05H
Revenir
au direct

À Suivre
/